"La France joue à cache-cache" : ce que dit le droit maritime et humanitaire sur l'accueil de l'"Aquarius" et des 58 migrants à son bord

"La France joue à cache-cache" : ce que dit le droit maritime et humanitaire sur l'accueil de l'"Aquarius" et des 58 migrants à son bord©PAU BARRENA / AFP

franceinfo, publié le mardi 25 septembre 2018 à 16h00

Les "règles européennes doivent être respectées". Mardi 25 septembre au matin, Bruno Le Maire était interrogé sur un possible débarquement du navire humanitaire Aquarius en France. "Pour l'instant, la France dit non", a répondu le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, affirmant respecter ainsi les règles européennes. Même raisonnement chez le secrétaire d'Etat Sébastien Lecornu : "Le droit de la mer est clair : un bateau en difficulté doit être accueilli dans le port le plus proche, or Marseille n'est pas le port le plus proche."

Devant cet argumentaire récurrent, qu'en est-il vraiment ? Le droit dispense-t-il la Francet d'accueillir le navire ? Franceinfo a posé la question à Patrick Chaumette, professeur de droit à l'université de Nantes, ancien directeur du

Lire la suite sur Franceinfo

Vos réactions doivent respecter nos CGU.