La femme du jour. Edith Bouvier, reporter de guerre sans goût pour la parade

La femme du jour. Edith Bouvier, reporter de guerre sans goût pour la parade©NATHALIE BOURRUS / RADIO FRANCE

franceinfo, publié le vendredi 12 octobre 2018 à 19h24

Nom : Bouvier. Prénom : Edith. Age : 38 ans. Métier : reporter de guerre. Pourquoi elle ? Parce que la semaine dédiée au Prix des correspondants de guerre a démarré lundi à Bayeux, près de Caen. Et parce qu'elle sort un livre, Un Parfum de Djihad.

Un énième livre sur Daesh, me dis-je... Une énième façon de parler de la Syrie, me répond elle, du tac au tac, sans ciller.

Edith Bouvier a les yeux grands ouverts. C'est une femme cash. Il faut dire qu'elle a vécu des choses rudes. En 2012, elle s'est retrouvée coincée à Homs, en Syrie, avec des confrères. Grièvement blessée à la jambe, elle a passé 10 jours dans un hôpital syrien ou elle dit avoir vidé tout le stock de morphine. Puis, elle a été exfiltrée.

Les femmes et le jihad

"Ça va ?" "Oui", répond-elle, en tâtant

Lire la suite sur Franceinfo

Vos réactions doivent respecter nos CGU.