La défense européenne, victime des frappes en Syrie

La défense européenne, victime des frappes en Syrie©LEPOINT

LEPOINT, publié le dimanche 15 avril 2018 à 11h40

Avec un Royaume-Uni sur le départ et une Allemagne qui refuse l'usage de la force, la France restera bien seule à assumer les efforts militaires dans l'UE.

Les frappes militaires occidentales samedi en Syrie ont fait une victime collatérale : la défense européenne. L'épisode a montré que, dès qu'il s'agit d'opérations de combat, l'Union européenne est encore et toujours aux abonnés absents. La France et le Royaume-Uni, qui ont participé aux bombardements aux côtés des États-Unis, restent les deux seules puissances capables d'user de la force au-delà des frontières européennes rapidement, efficacement et conjointement. Au moment où Londres s'apprête, dans moins d'un an, à quitter l'UE, cela laisse la France pratiquement seule à porter sur ses épaules le poids de la…

Lire la suite sur LEPOINT

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.