La Corée du Nord suspend la délivrance de visas de touristes avant son 70e anniversaire

La Corée du Nord suspend la délivrance de visas de touristes avant son 70e anniversaire
La Corée du Nord a suspendu la délivrance de visas de touristes

AFP, publié le mardi 14 août 2018 à 09h45

La Corée du Nord a suspendu la délivrance de visas de touristes à l'approche des célébrations le mois prochain du 70e anniversaire de son régime, a annoncé mardi une agence de voyage spécialisée basée en Chine.

Koryo Tours, société populaire auprès des Occidentaux souhaitant se rendre en Corée du Nord, précise sur son site internet qu'elle a été informée le 13 août "que toutes les demandes de visas en cours étaient gelées".

Aucune raison n'a été communiquée, précise Koryo Tours, mais on lui a indiqué que la mesure courrait jusqu'au 9 septembre, date des célébrations du 70e anniversaire de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), le nom officiel du régime.

L'événement est souvent l'occasion d'importants défilés militaires ou de grands spectacles de masse impliquant des milliers de personnes exécutant d'impressionnantes chorégraphies.

Le président chinois Xi Jingping fait partie des dignitaires pressentis pour assister à ces célébrations.

Lors de son discours du Nouvel an, le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un avait indiqué que les Nord-Coréens "célébreraient le 70e anniversaire de la fondation de leur République comme un grand événement".

La péninsule connaît depuis le début de l'année une remarquable détente après des années de montée des tensions en raison des programmes nucléaire et balistique du Nord, qui lui ont valu des volées de sanctions internationales.

Ce dégel a été marqué par deux rencontres entre M. Kim et le président sud-coréen Moon Jae-in et par un sommet historique entre M. Kim et le président américain Donald Trump.

M. Kim s'était alors engagé à travailler pour la dénucléarisation de la péninsule, une formule vague sujette à des interprétations divergentes. 

Pyongyang n'a procédé à aucune mesure confirmée et a dénoncé les exigences "unilatérales" des Etats-Unis et leurs "méthodes de gangsters".

Dans le même temps, Washington a exhorté la communauté internationale à maintenir en place les sanctions très sévères décidées contre Pyongyang.

On ignore si la Corée du Nord, dans ce contexte, exhibera lors du 70e anniversaire ses armements les plus puissants, comme elle a pu le faire par le passé.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU