La Chine assure l'Iran de son soutien à l'accord nucléaire

Chargement en cours
Le président chinois Xi Jinping lors du sommet de l'Organisation de coopération de Shanghai, le 10 juin 2018 à Qinqdao
Le président chinois Xi Jinping lors du sommet de l'Organisation de coopération de Shanghai, le 10 juin 2018 à Qinqdao
1/2
© AFP, WANG ZHAO

AFP, publié le lundi 11 juin 2018 à 07h38

Le président chinois Xi Jinping a assuré son homologue iranien Hassan Rohani du soutien de son pays à l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien, dénoncé par les Etats-Unis, a rapporté lundi l'agence Chine nouvelle.

Les deux hommes se sont entretenus dimanche en marge du sommet de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS), qui a réuni plusieurs pays asiatiques, y compris la Russie, dans la métropole chinoise de Qingdao (est).

L'accord par lequel l'Iran doit limiter ses activités nucléaires en échange d'une levée des sanctions internationales "est une réalisation importante du multilatéralisme", a souligné le président chinois, cité par l'agence de presse officielle.

L'accord, "favorable au maintien de la paix et de la stabilité au Moyen-Orient et au régime international de non-prolifération nucléaire, doit continuer à être mis en oeuvre concrètement", a-t-il ajouté.

De son côté, M. Rohani a appelé la communauté internationale, y compris la Chine, à "jouer un rôle positif" dans ce dossier, selon Chine nouvelle.

La Chine est avec l'Allemagne, les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni et la Russie, l'une des signataires de l'accord de 2015 avec l'Iran. Le retrait de l'accord par les Etats-Unis de Donald Trump ouvre la voie à de nouvelles sanctions américaines contre Téhéran et contre les entreprises de pays tiers qui commercent avec l'Iran ou y investissent.

La décision américaine "peut déstabiliser davantage la situation", a averti samedi à Qingdao le président russe Vladimir Poutine, favorable à la "mise en oeuvre inconditionnelle" du texte.

Lors d'un entretien bilatéral avec M. Poutine, le président iranien a estimé que les discussions devaient se poursuivre entre la Russie et l'Iran après la dénonciation "illégale" de l'accord par Washington.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.