L'islamiste Djamel Beghal "sera assigné à résidence" s'il ne peut pas être expulsé vers l'Algérie, annonce Nicole Belloubet

L'islamiste Djamel Beghal "sera assigné à résidence" s'il ne peut pas être expulsé vers l'Algérie, annonce Nicole Belloubet©RADIO FRANCE / FRANCE INTER

franceinfo, publié le mercredi 13 juin 2018 à 12h25

Djamel Beghal, l'un des plus vieux prisonniers jihadistes en France, considéré comme l'un des mentors de deux des auteurs des attentats de janvier 2015 à Paris, sera libérable au plus tard le 5 août prochain. "Nous souhaitons qu'il puisse retourner en Algérie", a indiqué la ministre de la Justice Nicole Belloubet sur France Inter, mercredi 13 juin. À défaut, "il sera assigné à résidence" en France, a-t-elle déclaré.

Djamel Beghal a été condamné en décembre 2013 à 10 ans de prison pour avoir projeté l'évasion en 2010 de Smaïn Aït Ali Belkacem, ancien du Groupe islamique armé algérien (GIA), et condamné à perpétuité pour l'attentat à la station RER Musée d'Orsay en octobre 1995 à Paris, qui avait fait 30 blessés. Il est incarcéré au centre pénitentiaire de

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.