L'Espagne étudie l'autorisation de l'euthanasie

L'Espagne étudie l'autorisation de l'euthanasie
La chambre des députés à Madrid a accepté d'examiner un projet de loi autorisant l'euthanasie
A lire aussi

AFP, publié le jeudi 10 mai 2018 à 14h55

La chambre des députés à Madrid a accepté jeudi d'examiner un projet de loi autorisant l'euthanasie, une première en Espagne où le texte devrait cependant se heurter à une forte opposition.

C'est la première fois qu'un tel projet de loi franchit le premier obstacle de la procédure parlementaire, les précédents ayant été rejetés, a précisé à l'AFP une porte-parole de la chambre.

Les députés se sont prononcés à 173 voix, en majorité des partis de gauche, contre 135 essentiellement de droite, pour l'examen de ce projet né au Parlement régional de Catalogne. Les 32 élus du parti libéral Ciudadanos se sont abstenus.

Le projet de loi exempterait de responsabilité pénale celui qui "à la demande expresse et sans équivoque d'une personne qui souffrirait d'une maladie grave entraînant inévitablement la mort ou d'une pathologie incurable entraînant des souffrances physiques ou psychiques graves" provoque sa mort "en paix et sans douleur".

Actuellement, l'article 143 du Code pénal espagnol interdit l'assistance à une mort douce et les patients souffrant de maladies incurables n'ont pas d'autre choix que de refuser le traitement s'ils veulent mourir.

Mais d'après un sondage de l'institut Metroscopia en mars 2017, 84% des Espagnols se disent favorables à aider à mourir "sans douleur" les patients en phase terminale.

Le texte doit maintenant passer en commission et sera probablement fortement amendé s'il est finalement soumis au vote de la chambre.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.