Jugée pour avoir aidé des migrants mineurs, Martine Landry se dit "tout à fait sereine" avant son procès

Jugée pour avoir aidé des migrants mineurs, Martine Landry se dit "tout à fait sereine" avant son procès©VALERY HACHE / AFP

franceinfo, publié le mercredi 30 mai 2018 à 14h32

Martine Landry, militante d'Amnesty international, est jugée mercredi 30 mai devant le tribunal correctionnel de Nice à partir de 13h30, pour avoir "facilité" l'entrée sur le territoire français à deux mineurs isolés d'origine guinéenne en juillet 2017. Elle dit les avoir seulement "accueillis" à la frontière française à Menton. Martine Landry encourt jusqu'à cinq années d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende, mais elle se dit "tout à fait sereine" quelques heures avant son procès.

franceinfo : Dans quel état d'esprit êtes-vous à quelques heures de votre procès ?

Martine Landry : Je suis tout à fait sereine, parce que ce qu'on me reproche n'existe pas. On me reproche d'avoir "facilité l'entrée". J'ai fait des observations à la frontière le 25 et le 26 juillet

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.