John Bolton, un «ultra-faucon» fait son nid à la Maison Blanche

Libération, publié le mercredi 16 mai 2018 à 20h16

Certains experts se demandent pourquoi la Corée du Nord a attendu si longtemps. Mercredi, elle a fini par réagir aux nombreux propos controversés tenus ces dernières semaines par le nouveau conseiller à la Sécurité nationale de Trump, John Bolton. Alors que se profile le sommet historique du 12 juin entre les chefs d'Etat américain et nord-coréen, Bolton n'a eu de cesse d'afficher son scepticisme. Surtout, fin avril, il évoquait dans une interview le «modèle libyen» pour la dénucléarisation de la Corée du Nord. Des propos perçus comme une provocation par Pyongyang, qui n'a oublié ni le sort funeste de Kadhafi ni le sérieux penchant du conseiller pour le «changement de régime», en Iran, en Irak ou en Corée du Nord.

Les paroles de Bolton sont «une tentative sinistre

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.