Jeune fille au pair tuée à Londres : premiers aveux des meurtriers présumés

Jeune fille au pair tuée à Londres : premiers aveux des meurtriers présumés©Panoramic

6Medias, publié le vendredi 12 janvier 2018 à 18h55

Près de cinq mois après la mort de Sophie Lionnet, ses meurtriers présumés ont reconnu ce vendredi devant la justice britannique avoir tenté de la faire disparaitre, révèle Le Figaro. De premiers aveux donc, synonymes de soulagement pour la famille de la jeune Française.

Originaire de Troyes et âgée de 21 ans, Sophie Lionnet avait été retrouvée le 20 septembre dernier dans le jardin d'une propriété du sud-ouest de Londres (Wimbledon). Très vite, deux suspects Ouissem Medouni et Sabrina Kouider, ses employeurs français, avaient été arrêtés. Mais si le couple a plaidé coupable "d'entraves à la justice" en tentant de la faire disparaitre, ils nient toujours toute implication dans son meurtre.



Selon le Figaro, les deux meurtriers présumés sont apparus hagards lors de leur audience, Sabrina Kouider étant même en pleurs. Son corps avait été retrouvé calciné dans leur jardin, alors qu'une fumée épaisse et malodorante provenait de leur propriété, alertant les voisins. La mort de la jeune fille avait provoqué l'émotion dans la communauté des jeunes filles au pair qui travaillent au Royaume-Uni. Le procès du couple doit durer cinq semaines et s'ouvrira le 19 mars prochain. Ils risquent la prison à vie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.