Jérusalem: au Saint-Sépulcre, les chrétiens célèbrent la résurrection du Christ

Jérusalem: au Saint-Sépulcre, les chrétiens célèbrent la résurrection du Christ

Pierbattista Pizzaballa, administrateur apostolique du patriarcat latin de Jérusalem, lors de la procession de la messe du dimanche de Pâques dans l'église du Saint-Sépulcre à Jérusalem, le 1er avril 2018

AFP, publié le dimanche 01 avril 2018 à 15h59

Des centaines de pèlerins ont afflué dimanche à l'église du Saint-Sépulcre à Jérusalem, lieu de la résurrection du Christ selon la tradition, pour célébrer la fête chrétienne de Pâques.

La fête de Pâques, qui marque le miracle de la résurrection du Christ, est célébrée ce dimanche par le rite latin tandis que les chrétiens orthodoxes la fêteront le 8 avril.

Lors de la messe qu'il a officiée, Pierbattista Pizzaballa, administrateur apostolique du patriarcat latin de Jérusalem, a évoqué dans son homélie les conflits qui embrasent la région.

"Notre temps est marqué par la mort. Nous la voyons partout autour de nous. La vie semble avoir peu de valeur dans notre entourage. Ici, on meurt facilement", a-t-il affirmé.

"A Pâques, nous annonçons une vie qu'aucune mort ne saurait éteindre. Nous annonçons une espérance qui nous habite déjà et qui nous donne la force de courir au dehors de nos sépulcres et d'annoncer la vie qui nous a conquis", a encore déclaré le prêtre.

La tradition chrétienne situe au Saint-Sépulcre les derniers épisodes de la Passion du Christ, sa crucifixion, sa mise au tombeau et sa résurrection le matin de Pâques.

Les célébrations y sont organisées à des heures différentes dans le moindre détail pour éviter les frictions entre les différentes églises chrétiennes (grecque orthodoxe, catholique romaine, apostolique arménienne, copte, syriaque orthodoxe et éthiopienne orthodoxe) qui se partagent chaque recoin de la basilique.

Le Saint-Sépulcre se trouve à Jérusalem-Est, dans la Vieille ville, occupée et annexée par Israël.

Le tombeau du Christ a été rénové en mars 2017 après neuf mois de travaux.

Les chrétiens représentaient plus de 18% de la population de Terre sainte lors de la création de l'Etat d'Israël en 1948, mais ils sont désormais moins de 2%, pour la plupart orthodoxes.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.