"Je suis la honte de la famille, et la seule façon de laver cette honte, c'est de me tuer", explique un homosexuel qui a fui la Tchétchénie

"Je suis la honte de la famille, et la seule façon de laver cette honte, c'est de me tuer", explique un homosexuel qui a fui la Tchétchénie©FRANCE 2 / FRANCETV INFO
A lire aussi

franceinfo, publié le vendredi 24 novembre 2017 à 10h37

Arrestations systématiques, tortures... en Tchétchénie, les homosexuels sont victimes d'une chasse à l'homme. Ces persécutions ont l'appui de la population, car dans cette République autonome de Russie à majorité musulmane dirigée par un Ramzan Kadyrov ultra-traditionnaliste, l'homosexualité est taboue. Un déshonneur pour les familles - à laver dans le sang. Pour "Envoyé spécial", Elise Menand a recueilli des témoignages glaçants. Extrait.

Les homosexuels arrêtés ont souvent été dénoncés. Pour les obliger à dénoncer à leur tour leurs connaissances, la police les soumet à des tortures dans des prisons non officielles (selon la loi russe, l'homosexualité n'est pas illégale). La plupart finissent par être libérés, mais ils ne peuvent pas rentrer dans leur…

Lire la suite sur Franceinfo

 
2 commentaires - "Je suis la honte de la famille, et la seule façon de laver cette honte, c'est de me tuer", explique un homosexuel qui a fui la Tchétchénie
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]