"Je n'oublierai jamais ce qu'ils ont fait à ma fille" : à Kobané, la colère des parents de Barin, 23 ans, symbole de la tragédie kurde

"Je n'oublierai jamais ce qu'ils ont fait à ma fille" : à Kobané, la colère des parents de Barin, 23 ans, symbole de la tragédie kurde©DELIL SOULEIMAN / AFP

franceinfo, publié le mercredi 04 avril 2018 à 15h59

Son nom de combattante était Barîn Kobanê. La jeune kurde de 23 ans, tuée par des rebelles alliés aux forces turques à Afrine, en Syrie, au début de l'offensive turque, fin janvier, est devenue un symbole de la tragédie kurde.

Son portrait s'affiche en grand dans les rues de Kobané, dans le nord syrien : c'est ce sourire que les parents de Barin voudraient que l'on retienne et non les images insoutenables de son corps ensanglanté et mutilé, tournées par un combattant rebelle, supplétif de l'armée turque, et diffusées sur les réseaux sociaux. "Erdogan a recruté tous les jihadistes de la région et les a envoyés à Afrine pour nous faire la guerre, affirme Mustafa, le père de Barin. Ce sont des monstres sans aucune morale ni humanité. Quand j'ai vu la vidéo, j'ai tout…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.