Japon : un enfant de deux ans retrouvé après trois jours dans la nature

Japon : un enfant de deux ans retrouvé après trois jours dans la nature
Un policier japonais à Sagamihara, au Japon, le 26 juillet 2016.

Orange avec AFP, publié le jeudi 16 août 2018 à 10h48

Le petit garçon avait disparu depuis quatre jours après une balade dans la forêt avec son grand-père et son frère.

Une histoire qui aurait pu être dramatique. Disparu depuis dimanche 12 août, un petit Japonais de deux ans a été retrouvé mercredi 15 août par les autorités, a annoncé la mairie de la ville où il a été localisé. 

"Le garçonnet a été retrouvé et transporté à l'hôpital", a indiqué Katsuya Emoto, un responsable de la mairie de l'île de Suo-Oshima (sud-ouest du Japon). "Il n'a pas de grosses blessures, juste quelques égratignures et une légère déshydratation, mais sa vie n'est pas en danger et il devrait pouvoir quitter l'hôpital assez rapidement", a expliqué Hiroyuki Nishihara, un responsable de l'hôpital.

Le grand-père a laissé l'enfant de deux ans rentrer tout seul

Le petit garçon avait disparu depuis quatre jours après une balade avec son grand-père et son frère. Selon les médias locaux, l'enfant se serait mis à pleurer au cours de la balade, expliquant qu'il voulait rentrer. Le grand-père l'a donc laissé repartir seul vers la maison familiale sans s'assurer qu'il était bien revenu.

Le grand-père avait alors alerté les autorités ne voyant pas le petit garçon revenir. Quelque 160 policiers ont quadrillé la région pendant près de trois jours. Des drones avec caméras optique et thermique, chiens et hélicoptères ont été mobilisés.

Une chaleur étouffante et de nombreux insectes

C'est finalement un bénévole de 78 ans qui a retrouvé le petit garçon de deux ans dans les bois, à quelques centaines de mètres de l'endroit où sa trace avait été perdue, assis et pieds nus. 

La découverte du petit Yoshiki Fujimoto vivant est miraculeuse, compte tenu de la chaleur humide qui sévissait ces derniers jours dans la région (plus de 30 degrés le jour) et de la présence de nombreux insectes.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU