"J'irai en Libye, en Europe, peu importe, là où je peux travailler", témoigne un jeune Tunisien, malgré le risque des naufrages

"J'irai en Libye, en Europe, peu importe, là où je peux travailler", témoigne un jeune Tunisien, malgré le risque des naufrages©SOFIENE HAMDAOUI / AFP

franceinfo, publié le mardi 05 juin 2018 à 14h02

Le bilan, encore provisoire du naufrage en Méditerranée dimanche 3 juin, d'un bateau de migrants au large de la Tunisie a atteint 60 morts, selon l'Organisation internationale pour les migrations. Parmi les victimes, figurent de nombreux jeunes gens de Tataouine, au sud-est du pays. Malgré le danger, d'autres sont prêts à tenter le voyage vers l'Europe.

Au moins 40 jeunes de Tataouine ont perdu la vie

Devant une maison modeste du centre-ville de Tataouine, au sud-est de la Tunisie, une mère de famille de famille pleure la mort d'un de ses neuf enfants. Elle prépare ses funérailles, entourée de la fratrie. "J'ai perdu mon mari, il y a 12 ans, indique-t-elle en pleurant. Tous mes enfants sont diplômés mais aucun ne trouve de travail."

On ne s'en sort plus. Que Dieu me donne la

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.