Italie : le président propose un gouvernement « neutre » pour quelques mois

Italie : le président propose un gouvernement « neutre » pour quelques mois
Le président italien Sergio Mattarella n'est pas favorable à de nouvelles élections qui aboutiraient à une situation similaire.

leparisien.fr, publié le lundi 07 mai 2018 à 20h14

Plus deux mois après les législatives, aucune majorité parlementaire ne se dessine.

Faute d'accord sur une majorité parlementaire, le président italien chrétien-démocrate Sergio Mattarella a annoncé lundi qu'il allait proposer un gouvernement « politiquement neutre » pour diriger le pays jusqu'en décembre.

Sans préciser encore qui pourrait prendre la tête de ce gouvernement, il a appelé les partis à faire preuve de « responsabilité » en soutenant cette solution, faute de quoi il convoquerait de nouvelles élections « à l'automne ou en juillet ».

S'exprimant devant les médias à l'issue d'une ultime journée de consultations plus de deux mois après les élections législatives du 4 mars, le président a expliqué que ce gouvernement serait chargé de redonner une voix à l'Italie sur la scène internationale et de faire adopter le budget 2019, avant de nouvelles élections en début d'année prochaine.

Deux partis réclament de nouvelles élections

Le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème) fondé par Beppe Grillo et la Ligue (extrême droite), qui sont désormais majoritaires, ont répété lundi leur opposition à un gouvernement technique et leur volonté de retourner plutôt aux urnes dès juillet.

Mais pour Sergio Mattarella, revoter dès juillet sans réforme électorale risquerait de ne rien changer à l'équilibre des forces, tandis qu'un vote en octobre menacerait l'adoption du budget et donc la stabilité financière du pays.

En cas de rejet de ce gouvernement neutre, « cette législature serait la première de l'histoire de la République italienne à s'arrêter avant même d'avoir démarré », a-t-il fait valoir.

Et le président a précisé que si une majorité politique devait se dessiner dans les prochains mois, le gouvernement « neutre » démissionnerait aussitôt.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.