Italie : interdits de gouverner, les francs-maçons invoquent la Constitution

Libération, publié le mercredi 23 mai 2018 à 20h26

«En 1925, le fascisme décida d'interdire la franc-maçonnerie. Un an plus tard, ce fut au tour des journaux et des partis politiques d'être fermés par le régime mussolinien.» Le grand maître du Grand Orient d'Italie, Stefano Bisi, ne cache pas sa vive préoccupation à la suite de l'insertion dans le «contrat pour le gouvernement du changement» passé la semaine dernière entre la Ligue d'extrême droite et le Mouvement Cinq Etoiles d'un «code éthique» qui prévoit d'interdire l'accès à l'exécutif «des personnes condamnées au pénal, qui sont sous procès pour de graves crimes», mais aussi «qui appartiennent à la franc-maçonnerie».

«L'interdiction est déjà prévue dans nos statuts, revendique-t-on au M5S. Car en Italie, il ne faut pas penser à la franc-

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.