Irak : rejugée pour terrorisme, une Française risque la peine de mort

Irak : rejugée pour terrorisme, une Française risque la peine de mort

Mélina Boughédir, lors de son procès à Bagdad le 19 février 2018.

Orange avec AFP, publié le mercredi 04 avril 2018 à 14h40

Initialement condamnée pour "entrée illégale" sur le sol irakien, Mélina Boughédir devait être expulsée du pays. Elle va finalement être rejugée et sera poursuivie pour "appartenance à une organisation terroriste", selon Envoyé spécial et RMC.

Arrivée en zone irako-syrienne en octobre 2015 avec ses quatre enfants pour rejoindre l'État islamique, la Française Mélina Boughédir a été arrêtée l'été dernier à Mossoul, l'ancien bastion de Daech dans le nord de l'Irak. la jeune femme de 27 ans a été condamnée le 19 février dernier à sept mois de prison pour "entrée illégale" sur le territoire.

Elle avait été libérée, sa peine étant couverte par sa détention préventive. Expulsée d'Irak, elle devait être de retour en France d'ici "quelques semaines", affirmait la ministre de la Justice Nicole Belloubet le 20 février. Elle est visée en France par un mandat de recherche décerné dans le cadre d'une information judiciaire ouverte à Paris le 2 août 2016, pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle".

Mais la justice irakienne pourrait en décider autrement. Selon RMC et l'émission de France 2 Envoyé Spécial, la jeune femme va être rejugée pour "appartenance à une organisation terroriste". Elle risque la peine de mort, toujours en vigueur en Irak.

En janvier dernier, une Allemande d'origine marocaine a été condamnée à mort pour "soutien logistique et aide à une organisation terroriste".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.