Irak: cinq morts dans un attentat-suicide à Bagdad

Irak: cinq morts dans un attentat-suicide à Bagdad
Des employés municipaux nettoient les lieux d'un attentat-suicide contre des cafés, dans le quartier majoritairement chiite d'al-Shoala, le 24 mai 2018 à Bagdad

AFP, publié le jeudi 24 mai 2018 à 11h48

Au moins cinq personnes ont été tuées dans la nuit de mercredi à jeudi dans une attaque-suicide contre des cafés en plein air du nord de Bagdad, très fréquentés durant les nuits du ramadan, ont indiqué des sources policières.

"Un kamikaze a fait détoner sa ceinture d'explosifs alors qu'il était encerclé par des policiers près d'un jardin public du quartier d'al-Shoala", un quartier majoritairement chiite du nord de la capitale, a indiqué le commandement des forces de sécurité dans un communiqué.

"Cinq personnes ont été tuées et 16 autres blessées", a précisé à l'AFP un officier de police sous le couvert de l'anonymat. Une femme, une fillette et trois membres de la police, dont un officier, a-t-il détaillé, ont péri dans cette attaque menée aux abords de ce square où de nombreuses personnes étaient attablées.

Des images diffusées sur les réseaux sociaux et par des médias locaux montraient des véhicules policiers criblés d'éclats ainsi que des voitures soufflées par l'explosion en bordure du jardin public.

Cette attaque survient au septième jour du mois de jeûne sacré du ramadan, durant lequel les Irakiens, en famille ou entre amis, sortent dans les cafés et les restaurants pour rompre le jeûne au coucher du soleil ou manger une collation avant le début du jeûne à l'aube.

Depuis l'invasion emmenée par les Etats-Unis qui a renversé le dictateur Saddam Hussein en 2003, les périodes de ramadan ont été marquées par des violences, confessionnelles ou perpétrées par des extrémistes.

L'Irak a déclaré en décembre la victoire sur le groupe Etat islamique (EI) mais des cellules clandestines jihadistes continuent de perpétrer des attaques, notamment en périphérie nord de Bagdad.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU