Inondations: le pape, de retour place Saint-Pierre après son opération, se dit "solidaire"

Inondations: le pape, de retour place Saint-Pierre après son opération, se dit "solidaire"
Le pape François au balcon du palais apostolique pour la prière de l'Angélus, le 18 juillet 2021 place Saint-Pierre, au Vatican

publié le dimanche 18 juillet 2021 à 13h46

Le pape François, sorti mercredi de l'hôpital dix jours après une opération du côlon, a exprimé dimanche sa "solidarité" avec les pays d'Europe frappés par les inondations, à l'occasion de son retour place Saint-Pierre pour la traditionnelle prière publique de l'Angélus depuis la fenêtre du palais apostolique.

"J'exprime ma solidarité avec les populations d'Allemagne, de Belgique et de Hollande, frappées par des catastrophes et des inondations", a-t-il déclaré devant les fidèles, pèlerins et touristes rassemblés comme à l'accoutumée sur la grande place pour voir le pape. 

Les inondations "du siècle" ont fait au moins 183 morts en Allemagne et en Belgique, et provoqué des dégâts considérables.

Debout derrière son pupitre transparent, le pape, les traits un peu tirés et le souffle un peu court, a dû s'interrompre à un certain point à cause d'une quinte de toux.

Le pape a regagné mercredi son petit appartement de la résidence Sainte-Marthe au Vatican pour poursuivre son repos après avoir subi une "colectomie gauche" (chirurgie pour retirer une portion de côlon) le 4 juillet à l'hôpital universitaire Gemelli de Rome. 

Le pape argentin a affiché une santé de fer depuis son élection en 2013, malgré sa démarche parfois claudicante liée à une sciatique récurrente. A l'exception d'une année 2020 au ralenti, pandémie oblige, le pape, peu enclin aux vacances, a habitué son entourage à un rythme endiablé.

Et il ne prévoit pas de lever le pied. Le jour de son hospitalisation, le Vatican a annoncé son déplacement du 12 au 15 septembre à Budapest puis en Slovaquie.

François devrait aussi probablement se rendre la conférence sur le climat COP26 à Glasgow en novembre, un déplacement confirmé seulement pour l'instant par les évêques écossais. Le pape ne cesse en outre d'évoquer son souhait d'aller au Liban si la situation politique s'y clarifie, possiblement à la fin de l'année ou début 2022.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.