Indonésie: un couple d'Américaines expulsé après avoir décrit Bali comme un paradis pour gays

Indonésie: un couple d'Américaines expulsé après avoir décrit Bali comme un paradis pour gays
Kristen Gray (2e g) et sa partenaire (c) et leur avocat (g), lors d'une déclaration à la presse, le 19 janvier 2021 à Denpasar, en Indonésie

, publié le mercredi 20 janvier 2021 à 14h15

Les autorités indonésiennes ont annoncé leur intention d'expulser un couple de lesbiennes américaines de Bali après une série de tweets jugés "dérangeants" qui vantaient le faible coût de la vie et décrivaient l'île comme un paradis pour les homosexuels.

Kristen Gray a publié une série de tweets ce week-end dans lesquels elle se vantait d'avoir à Bali "un style de vie supérieur pour un coût bien moins élevé" depuis qu'elle a déménagé de Los Angeles avec sa petite amie, ce qui a déclenché une tempête de réactions hostiles des twittos locaux.

L'officier de justice Jamaruli Manihuruk a indiqué mardi soir à des journalistes que l'Américaine et sa compagne seraient renvoyés aux Etats-Unis car l'Américaine était "soupçonnée d'avoir intentionnellement publié des informations dérangeantes" sur Bali.

Enumérant les bienfaits de l'île hindouiste appréciée des touristes, la jeune femme avait indiqué que Bali était "accueillante pour les homosexuels" et soulignait qu'elle abritait une communauté noire.

Se présentant comme une "nomade numérique", elle faisait dans ses messages, supprimés depuis, la promotion d'un e-book expliquant comment contourner les réglementations qui interdisent l'accès des touristes étrangers à l'Indonésie depuis le mois d'avril quand le coronavirus a commencé à se répandre largement dans l'archipel.

Kristen Gray a insisté n'avoir commis aucun délit.

"Je ne suis pas coupable (...) je suis expulsée pour être homosexuelle", a-t-elle protesté.

Les relations sexuelles entre personnes du même sexe ne sont pas interdites en Indonésie mais la communauté LGBT est souvent discriminée et fait face à des attaques de plus en plus fréquentes ces dernières années.

De nombreux Indonésiens ont critiqué l'Américaine pour profiter de ses revenus en dollars pour avoir une vie facile à Bali aux dépends des Balinais.

La communauté homosexuelle d'Indonésie a aussi accusé l'Américaine d'ignorer les réalités locales et les difficultés des LGBT en Indonésie.

La majorité des homosexuels indonésiens se cachent "à cause de l'effroyable homophobie que nous affrontons tous les jours", a souligné un militant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.