Incendies massifs en Europe : la désolation et le cri d'alarme de Thomas Pesquet, depuis l'ISS

Incendies massifs en Europe : la désolation et le cri d'alarme de Thomas Pesquet, depuis l'ISS©Panoramic

publié le vendredi 06 août 2021 à 17h33

L'astronaute français Thomas Pesquet a publié de nouvelles photos prises depuis la Station spatiale internationale. Des clichés des incendies en Turquie qui inquiètent, comme le rapporte BFMTV. 

Les clichés de Thomas Pesquet sont attendus chaque semaine par les internautes.

Depuis son départ pour la Station spatiale internationale le 23 avril 2021, l'astronaute français a pris l'habitude de poster des photos magnifiques des différents coins de la Terre sur son compte Instagram. Pourtant, le 4 aout 2021, Thomas Pesquet n'a pas réjoui ses fans avec ses prises de vue, comme le rapporte BFMTV. Le Français a choisi de changer ses habitudes en publiant des images effrayantes des incendies qui touchent actuellement la Turquie. Des feux ravageurs débutés au début du mois d'août qui se poursuivent malgré l'intervention de nombreux pompiers dans le sud du pays. "Même si on est loin depuis la Station, les phénomènes météo extrêmes sont effrayants avec la fumée qui porte loin jusqu'à la Méditerranée", a indiqué Thomas Pesquet pour accompagner ses clichés sur Instagram.


 "Des pistes pour agir, il y en a"


L'astronaute ne s'est pas arrêté là, il a également publié des photos de l'ouragan Elsa apparu dans les Caraïbes au mois de juillet et qui a coûté la vie à plusieurs personnes. Pour lui, la situation climatique est l'une des causes de ces phénomènes et elle en devient urgente, même à 400 kilomètres au-dessus de la Terre : "on sait que leur fréquence accrue et leur ampleur sont dues au réchauffement climatique et que des gens sont menacés au moment même où on les observe depuis l'orbite de la Terre. Des pistes pour agir, il y en a, et moi qui suis plutôt rationnel ça me paraît une bonne idée d'écouter les experts dont c'est le travail au quotidien." La mission de Thomas Pesquet dans l'espace doit prendre fin en novembre prochain mais l'astronaute insiste sur "l'urgence" de prendre des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions grâce à l'objectif de développement durable numéro 13 de l'ONU.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.