«Il y a un potentiel exceptionnel d'unification du peuple arménien»

Libération, publié le mercredi 13 juin 2018 à 18h46

Le monde l'a découvert harnaché de son sac à dos et le mégaphone au poing à électriser les rues d'Erevan contre le Premier ministre Serge Sarkissian, qui a fini par démissionner. Un mois après le triomphe de la «révolution de velours» et du changement de pouvoir pacifique en Arménie, Nikol Pachinian s'est installé dans son fauteuil de chef du gouvernement. Il semble tout aussi à l'aise en costume-cravate. Il a appelé à des élections législatives en 2019, et a donc un an pour convaincre. Alors qu'il bataille pour nommer son équipe gouvernementale et lancer ses premières grandes réformes, il a accordé un entretien à Libération et à l'AFP.

Votre pays vous connaissait comme journaliste, militant, député d'opposition et révolutionnaire. Comment vivez-vous votre

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.