Il y a cent ans, les femmes britanniques obtenaient le droit de vote

Chargement en cours
 Des féministes habillées en suffragettes manifestent pour les droits de femmes à Londres, le 24 octobre 2012

Des féministes habillées en suffragettes manifestent pour les droits de femmes à Londres, le 24 octobre 2012

1/3
© AFP
A lire aussi

AFP, publié le mardi 06 février 2018 à 07h32

Il y a un siècle, les femmes britanniques obtenaient le droit de vote, après des années de lutte menées notamment par les suffragettes, dont les actions spectaculaires ont choqué le pays mais changé le monde. 

Le 6 février 1918, le Parlement britannique adoptait la "Loi de 1918 sur la représentation populaire": 8 millions de femmes - âgées de plus de 30 ans - étaient ajoutées aux registres électoraux. Il fallut attendre encore dix ans pour que les femmes obtiennent de pouvoir voter dès 21 ans, comme les hommes. 

Parmi les militantes qui ont lutté pour ce droit, les suffragettes ont marqué par leurs actions d'une violence inédite pour l'époque, même si leur influence fait aujourd'hui débat.

- Des bombes et une 'martyre' -

Les suffragettes s'enchaînaient à des rails, brisaient des vitrines, sabotaient des lignes électriques et ont même fait exploser une bombe au domicile d'un ministre. 

La fondatrice du groupe, Emmeline Pankhurst, prônait cette violence militante.

L'une de leurs actions les plus spectaculaires a été le suicide de la militante Emily Davison qui s'est jetée sous les sabots du cheval qui courait pour le roi lors du Derby royal d'Epsom en 1913. 

Des centaines de suffragettes ont été emprisonnées et ont observé des grèves de la faim derrière les barreaux.

Beaucoup étaient gavées, une pratique interdite en 1913 par une loi qui a contraint les autorités à libérer les prisonnières lorsqu'elles étaient trop faibles. Elles étaient toutefois reconduites en prison lorsque leur état le permettait à nouveau.

Emmeline Pankhurst a ainsi été emprisonnée et libérée onze fois.

Les opposants au droit de vote féminin voyaient dans ces tactiques de nouvelles preuves de l'irresponsabilité et de la fragilité émotive des femmes. 

En 1999, le magazine Time a placé Emmeline Pankhurst parmi sa liste des personnalités les plus influentes du XXe siècle. 

"Elle modela une certaine idée de la femme contemporaine: elle bouleversa l'ordre social jusqu'à un point de non-retour", écrivait le magazine. 

"La campagne militante était absolument essentielle pour faire avancer le vote", estime Krista Cowman, professeur d'histoire à l'université britannique de Lincoln, dans un entretien avec l'AFP. "Avant cela, il y a eu cinquante années de campagne pacifiste qui, en réalité, ne fit rien". 

- Le rôle de la guerre -

Des historiens estiment cependant que le rôle joué par les femmes pendant la Première Guerre mondiale a contribué bien davantage à l'adoption de la loi de 1918 que les actions des suffragettes.

Aux champs, dans les usines, dans les bureaux et les commerces, les femmes se sont mises à occuper les postes des hommes mobilisés. Leur rôle dans la société s'en est trouvé profondément transformé. 

"Beaucoup de féministes espéraient que leur effort patriotique pendant la guerre appuierait leur demande d'accéder au droit de vote", affirme l'historien Joshua Goldstein dans "War and Gender". 

De fait, à la fin de la guerre, ont été adoptées les premières réformes vers une égalité des droits. "Cela marque un véritable commencement", estime l'historien, expert pour le film "Les Suffragettes" sorti en 2015.

"Dans les années 1920, il y a eu tout un train de lois votées en Grande-Bretagne pour améliorer les conditions de vie des femmes, comme le divorce et l'égalité d'accès à certaines professions".

- Dans le reste du monde -

La Nouvelle-Zélande a été pionnière en la matière dès 1893, suivie par l'Australie en 1902, la Finlande en 1906 et la Norvège en 1913. 

Une trentaine de pays ont suivi: Union soviétique (1917), Allemagne (1918), Etats-Unis (1920), Brésil et Thaïlande (1934)... 

La France, où les suffragettes étaient plus pacifistes, a légiféré en 1944. Les Françaises ont voté pour la première fois le 29 avril 1945. 

La Suisse ne s'est décidée qu'en 1971 et ce droit reste encore limité dans les pays du Golfe. 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
13 commentaires - Il y a cent ans, les femmes britanniques obtenaient le droit de vote
  • En Corse, première république démocratique moderne, les femmes votaient. C'était en 1755. Personne le dit, peu le savent si ce ne sont ceux qui s'intéressent aux droits de l'Homme, à la philosophie des lumières, à Rousseau, Montesquieu etc...et qui de se fait connaissent Pascal Paoli qui inspira la déclaration d'indépendance américaine qui elle même fût source d'inspiration pour la déclaration des droits de l'homme de 1789 lors de la révolution française. Evidemment, pas un mot dans les manuels scolaires. Ceci pris fin en 1769 à la bataille de Ponte Novu lorsque la grande et puissante nation française décida de s'attribuée par la force la petite et jeune nation Corse (Gênes lui avait cédé les droits sur la Corse qu'elle ne possédait pas) et dont JJ Rousseau dira " Il est encore en Europe un pays capable de législation ; c'est l'île de Corse. La valeur et la constance avec laquelle ce brave peuple a su recouvrer et défendre sa liberté mériterait bien que quelque homme sage lui apprît à la conserver. J'ai quelque pressentiment qu'un jour cette île étonnera l'Europe". Il s'offusqua d'ailleurs publiquement de la conquête de l'ile par l'armée française (qui d'ailleurs perdit d'avantage de soldats que pendant la guerre d'Algérie) considérée par beaucoup de grands philosophes, d'écrivain et de futur révolutionnaires français comme une terre de liberté, tels que Voltaire, Mirabeau, Robespierre, de Pommereul...et JJ Rousseau cité plus haut. Voilà pour le petit cour d'histoire. Bonne journée à tous.

    Enfin de la lecture intelligente. Bravo.

  • La Grande Bretagne a depuis les mêmes problèmes qu'avant, ce qui démontre que la femme est bien l'égal de l'homme sur le plan des capacités à gesticuler pour rien.

  • Pascal Paoli,indépendantiste corse du 18 eme siècle prévoyait le droit du vote des femmes dans la constitution élaborée par ses amis corses. Paoli ,sentant les changements à venir ,présenta le texte aux futurs révolutionnaires français qui le refusèrent.Paoli s'en alla en Grande Bretagne proposer le texte aux patriotes irlando-américains qui' l'acceptèrent eux . C'est à ce titre que des villes aux usa s'appellent Paoli.....

  • En 1945 pour les femmes françaises (ordonnance du 21 avril 1944) … Plus d’une décennie avant la France, le 5 décembre 1934, le droit de vote est étendu aux femmes turques à tous les scrutins nationaux. Il avait été accordé pour les élections locales en 1930.
    Ce qui montre qu’un pays comme la Turquie était bien plus en avance que nous en ce qui concernait le droit des femmes.

    "la Turquie était bien plus en avance" euh ....
    Oui, peut-être, mais quel recul depuis Erdogan et sa femme portant le voile !

    A cette époque là, Mikron ! En 34 mes deux grands-mères n'avaient pas le droit de vote et pourtant ma grand-mère très jaurésienne le souhaitait ardemment (après 45, elle a toujours voté) ... Effectivement la femme du sultan Erdogan porte le voile mais .... ce n'est pas le cas de toutes les femmes turques.
    Avant 1945 de nombreux pays avaient accordé le droit de vote aux femmes et le constat est que la France était plutôt à la traîne !

    Bonjour Nazca, Ataturk avait fait beaucoup pour les femmes et pour la laïcité du pays, tout cela est bien mis à mal par Erdogan.... comme quoi les avancées ne sont jamais acquises à vie !

    Bonjour Zéphyr ....Avant la France, plusieurs pays avaient accordé le droit de vote aux femmes … Le premier pays à l’avoir autorisé a été la Nouvelle-Zélande en 1893.
    Dans d’autres pays, ce droit a été donné plus tard et souvent après des luttes très animées menées par des mouvements de femmes. Aujourd’hui, il existe encore des pays qui refusent de le leur accorder. Ce qui montre que pour les femmes c’est encore un combat inachevé.
    Quand à la Turquie, en ce qui concerne les droits des femmes la restriction est bien est une obsession pour le sultan Erdogan .

    Ça a eu tendance à régresser depuis ?

    Sauf que les femmes turques n'hésitent pas à manifester ( Istanbul, Ankara) pour défendre les droits des femmes et pour affirmer leur droit de s'habiller comme elles le souhaitent.

  • " Les Françaises ont voté pour la première fois le 29 avril 1945 "
    Dites, l'AFP, ce serait bien de rappeler que c'est grâce au Général de Gaulle que les Françaises ont eu le droit de vote !
    Et pas la gauche, vous savez, cette gauche qui nous abreuve aujourd'hui de leçons de morale !

    Ne pas oublier que c'est De Gaulle qui a instauré la premiére sécurité sociale en en France ,en 1945 .
    En Europe c'est l'allemand Bismark en 1880.

    Et pas non plus à l'extrême droite, qui soutient le régime de vichy...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]