Hillary Clinton, "invitée surprise" de Joe Biden, devrait annoncer son soutien

Hillary Clinton, "invitée surprise" de Joe Biden, devrait annoncer son soutien
Hillary Clinton lors de la présentation du documentaire "Hillary" à Berlin, le 25 février 2020

, publié le mardi 28 avril 2020 à 20h40

Hillary Clinton devrait apporter son soutien au candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden lors d'une table ronde qui les rassemblera par vidéo conférence mardi après-midi. 

La candidate malheureuse à la présidentielle a révélé sur Twitter qu'elle était l'"invitée surprise" mentionnée par Joe Biden pour cette table ronde sur les conséquences du Covid-19 sur les femmes, prévue à 15H00 (19H00 GMT). 

L'ancien vice-président américain a répondu à son tweet en reprenant l'un des slogans de soutien à Hillary Clinton en 2016: "Je suis avec elle" ("I'm with her").

Hillary Clinton devrait annoncer son soutien à Joe Biden, 77 ans, à cette occasion, selon plusieurs médias américains. 

Joe Biden ne sera officiellement désigné candidat démocrate que lors de la convention du parti, repoussée au mois d'août à cause du coronavirus. Il portera les couleurs du parti contre le républicain Donald Trump en novembre. 

Plus de 2.500 élus et personnalités se sont déjà ralliés à sa candidature, selon son équipe, avec en tête d'affiche Barack Obama, toujours très populaire chez les démocrates, et deux de ses grands anciens rivaux progressistes, les sénateurs Bernie Sanders et Elizabeth Warren. 

Le chef de campagne de Donald Trump a réagi à cette annonce en affirmant "qu'il n'existait pas une plus grande concentration d'establishment démocrate qu'avec Joe Biden et Hillary Clinton ensemble". 

"Donald Trump l'a battue une fois et maintenant il battra le candidat qu'elle a choisi", a-t-il tweeté. 

La candidate démocrate avait remporté le vote populaire en 2016 avec près de 2,9 millions de voix d'avance, mais le milliardaire républicain avait gagné le vote des grands électeurs, qui élisent, à travers le collège électoral, le président américain.  

Donald Trump affrontera Joe Biden dans les urnes le 3 novembre, lorsque des législatives et de nombreux scrutins locaux seront également organisés. 

Deux tiers des Américains (67%) s'attendent à ce que l'élection présidentielle soit "très ou vraisemblablement" perturbée par la pandémie de coronavirus, selon une étude du centre de recherche Pew publiée mardi.

Mais une majorité des personnes interrogées (59%) estiment que l'élection sera organisée de manière juste et 63% s'attendent à ce que tous ceux qui voudront voter pourront le faire.

Sept Américains interrogés sur dix ont déclaré être favorables à l'autorisation du vote par courrier pour tous ceux qui le veulent, tandis que 52% désirent que toutes les élections soient organisées par correspondance.  

Cette étude a été menée du 7 au 12 avril auprès de 4.917 adultes aux Etats-Unis, avec une marge d'erreur de 2,1 points de pourcentage. 

Joe Biden avait prédit la semaine dernière que Donald Trump ferait son possible pour reporter l'élection présidentielle afin de préserver ses chances d'être réélu.

Le président américain a fermement rejeté cette accusation lundi. 

"Je n'ai même jamais pensé à changer la date de l'élection. Pourquoi ferais-je ça?", a-t-il déclaré à la Maison Blanche. "J'ai hâte d'avoir cette élection, et ça c'était juste de la propagande inventée", a-t-il ajouté. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.