Haïti: l'urbanisation s'accélère sans créer de richesses

Haïti: l'urbanisation s'accélère sans créer de richesses

Une vue aérienne de la commune de Pétion-Ville, à Haïti, le 23 novembre 2017

AFP, publié le mercredi 24 janvier 2018 à 11h03

L'urbanisation s'accélère en Haïti sans que la croissance économique ne soit au rendez-vous, a souligné le rapport publié mardi par la Banque Mondiale, qui note également l'aggravation des menaces de catastrophes naturelles sur les villes qui s'étalent sans contrôle. 

Aujourd'hui, 64% des Haïtiens vivent en ville alors que le pays ne comptait qu'un tiers de citadins en 1996. Mais en Haïti, à l'inverse de la tendance mondiale, cette urbanisation n'a pas été de pair avec une croissance économique: le PIB par habitant a même baissé, passant de 757 dollars américains en 1996 à 727 en 2013, précise le rapport.

"Il y a eu un processus d'urbanisation très rapide, en moyenne 5% par an, qui n'a pas été accompagné par des investissements en infrastructures qui puissent être adéquats à cette croissance urbaine", explique Sameh Wahba, chargé du développement urbain et territorial de la Banque mondiale. 

Ces investissements n'ayant pas été réalisés, un tiers des citadins Haïtiens n'ont toujours pas accès à l'eau potable et deux tiers d'entre eux n'ont pas accès aux services d'assainissement.

Toujours faute d'investissement et de planification urbaine, la grande majorité des citadins ont moins facilement accès au marché de l'emploi que dans les zones rurales. 

Le système de transports n'étant ni fonctionnel ni à un coût suffisamment abordable, les trois quarts des Haïtiens n'utilisent pas de véhicule motorisés au quotidien, révèle l'étude de la Banque mondiale. 

"Les gens qui se déplacent à pied n'ont pas accès à beaucoup d'opportunité économique" reconnait M. Wahba. "A Port-au-Prince, la population qui se déplace à pied à accès à seulement 12% en moyenne des emplois dans la ville ce qui diminue leur possibilité d'augmenter leurs recettes", déplore-t-il.

Si la rapide urbanisation place Haïti devant l'urgence de répondre aux demandes croissantes de services et d'emplois, cette accroissement des villes ne fait aussi qu'aggraver la vulnérabilité du pays face aux catastrophes naturelles. 

Car, huit ans après le tremblement de terre qui avait tué plus de 200.000 personnes et causé des dégâts évalués à 117% du PIB, et malgré l'adoption d'un code de construction, les constructions anarchiques se multiplient encore à travers le pays.  

"La plupart des Haïtiens vivent dans des logements qu'ils ont construit eux-mêmes sans la supervision technique appropriée", détaille le rapport.

Au-delà de la menace sismique qui pèse sur 97% du territoire, l'étude révèle que 58% des zones construites sont soumises au risque d'inondation.

Face à ces défis, la BM préconise de réels investissements dans les services de base, un effort financier qui ne pourra être efficace au niveau local qu'avec une décentralisation effective du système fiscal. 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - Haïti: l'urbanisation s'accélère sans créer de richesses
  • En lisant le texte, je me rends compte que M. Trump n'avait pas tord.

  • L'urbanisme n'a jamais créé de richesses, même dans les pays développés. Au mieux, il s'agit d'une accumulation de valeurs (financières, foncières, immobilières, économiques, ...) à partir de la population et de l'activité qu'elle polarise, au pire et dans tous les cas, il s'agit d'un pillage en règle des ressources naturelles (sol, bois, pierre, sable, eau ...) et humaines. Pour construire une ville et permettre une accumulation des valeurs pour les plus "riches", il faut de la main d’œuvre à bas coût qui remplace avantageusement les esclaves d'antan ...

  • Il faudrait peut être qu(ils travaillent un peu , c'est un pays qui est indépendant depuis plus de deux siècles....

  • Haïti est un pays ou il n'y a pas d'occidentaux.
    On voit le résultat

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]