Gu Dar Pyin, nouveau village martyr en Birmanie

Gu Dar Pyin, nouveau village martyr en Birmanie

Un réfugié rohingya pleure la mort de son fils après avoir traversé la Naf, fleuve qui marque la frontière entre Bangladesh et Birmanie, le 9 octobre.

Libération, publié le jeudi 01 février 2018 à 19h08

L'envoyée spéciale des Nations unies en Birmanie, Yanghee Lee, a marqué ce jeudi un pas de plus dans la condamnation de la campagne de nettoyage ethnique menée par les autorités birmanes contre la population rohingya. Interrogée sur les révélations d'Associated Press, qui a publié ce jeudi des preuves d'un massacre à grande échelle mené à la fin du mois d'août dans le village de Gu Dar Pyin, elle a parlé de «caractéristiques d'un génocide».

L'Etat d'Arakan (ou Rakhine) d'où sont originaires les Rohingyas, une minorité ethnique musulmane, est interdit aux observateurs et journalistes. L'agence de presse a donc enquêté dans les camps de réfugiés au Bangladesh où près de 700 000 personnes ont fui depuis six mois. Grâce à des vidéos et des photos prises avec…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Gu Dar Pyin, nouveau village martyr en Birmanie
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]