Grosse frayeur en plein vol

Grosse frayeur en plein vol©Pixabay

6Medias, publié le mercredi 14 février 2018 à 09h33

Les quelque 363 passagers du San Francisco-Honolulu de mardi se souviendront longtemps de leur vol agité. Le Boeing 777 de la compagnie United Airlines qui les transportait a perdu une partie de son réacteur peu de temps avant l'atterrissage, rapporte 20 Minutes.

De quoi provoquer quelques sueurs froides aux passagers.

La catastrophe a été évitée de peu. Comme l'a indiquée la compagnie aérienne à l'agence DPA, le capot protégeant l'un des réacteurs de l'appareil s'est détaché en plein vol, environ 40 minutes avant que l'avion de United Airlines ne se pose en urgence sur le tarmac de l'aéroport de Honolulu, à Hawaï. "Les pilotes ont demandé à atterrir en urgence à cause de la perte d'un capot moteur. Le vol United 1175 reliant San Francisco à Honolulu s'est posé en toute sécurité. Nos pilotes ont suivi les recommandations et les passagers ont pu débarquer normalement", a indiqué United Airlines.



Un incident qui a particulièrement terrifié les passagers. "Il y a eu un gros boum et l'avion s'est mis à cliqueter et à trembler", a raconté Allison Sudiacal, passagère de l'avion, à Hawaii News Now. Un autre passager du vol, Jeff Carter, a quant à lui publié une vidéo de l'intérieur de la cabine au moment des faits avec en légende : "Voici à quoi pourrait ressembler un 777 plein de gens se préparant calmement à mourir".

Une enquête a été ouverte par les autorités aériennes américaines pour déterminer les causes exactes de cet incident.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.