Monde

Grève à Hollywood ! En soutien, le casting d’Oppenheimer quitte son avant-première

Cillian Murphy, Emily Blunt ou encore Robert Downey Jr, stars du nouveau Blockbuster de Christopher Nolan, ont quitté la salle du Odeon Luxe à Londres, où se tenait une avant-première. Un geste de soutien envers les scénaristes et les autres acteurs, entrés en grève.

Cillian Murphy, Robert Downey Jr, Emily Blunt, Matt Damon, Rami Malek… À chaque nouveau film de Christopher Nolan, son casting XXL. Celui d’Oppenheimer, qui débarque en salles le 19 juillet, a même de quoi faire rêver. Pourtant, ce sont bien ces acteurs qui, jeudi 13 juillet, ont déserté l’avant-première de leur propre film, à Londres, rapporte Deadline.

L’évènement, qui se déroulait au cinéma Odeon Luxe, situé entre Piccadilly Circus et Leicester Square, a été l’otage du mouvement de grève qui frappe aujourd’hui Hollywood. "Je dois saluer le travail de nos incroyables acteurs, menés par Cillian Murphy. La liste est longue. (…) Vous les avez déjà vus sur le tapis rouge. Malheureusement, ils sont partis écrire leurs panneaux, pour ce que nous croyons être une grève imminente", a ainsi déclaré Christopher Nolan à la salle, avant le début du film.

Une revalorisation salariale exigée

Un peu plus tôt, sur ce même tapis rouge, la comédienne Emily Blunt avait prévenu d’un tel geste, auprès de Deadline. "Si la grève est actée, tout le casting partira ensemble. Nous allons devoir le faire. On va voir ce qu’il va se passer. Pour le moment, on est juste heureux d’être tous ensemble", déclarait-elle alors au média américain.

Cette grève, décrétée par le syndicat SAG-AFTRA et menée par les acteurs et les scénaristes, est la conséquence de l'échec de négociations avec les studios et plateformes de streaming. Ils réclamaient une revalorisation de leurs prestations, car ils considèrent cette dernière trop basse, à l’heure où le streaming fait la pluie et le beau temps de leur profession. Les tournages sont donc à l’arrêt, et c’est le tout Hollywood qui se retrouve désormais paralysé, en attendant un éventuel dénouement positif pour les grévistes.

publié le 14 juillet à 06h55, Théo Rampazzo, 6Medias

Liens commerciaux