Greffe : d'un visage à l'autre

Greffe : d'un visage à l'autre©Source franceinfo
A lire aussi

Source franceinfo, publié le dimanche 12 novembre 2017 à 09h30

Ce sont deux destins unis par la tragédie et le don. Un homme greffé a tenu à rencontrer l'épouse du mari défunt qui a permis d'effectuer l'opération.

"Il fait partie de la famille", déclare Lilly Ross. Son mari Rudy s'est suicidé en juin 2016, alors qu'elle était enceinte de huit mois. La jeune veuve avait donné son accord pour un don d'organe. Dans un hôpital du Wyoming, Andy Sandness vit une autre tragédie : il a tenté de se suicider et est défiguré. Il a reçu la greffe et le visage de Rudy.



Une nouvelle vie
Andy Sandness garde aujourd'hui le sentiment d'une éternelle reconnaissance. "C'est beaucoup d'émotion et c'est aussi un soulagement de connaître Lilly et son fils et de pouvoir les remercier", témoigne-t-il. Andy Sandess peut désormais sortir et affronter le regard des autres. Lilly Ross s'est promis de raconter à son fils à quel point il pourra être fier de son père.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - Greffe : d'un visage à l'autre
  • avatar
    lepicard  (privé) -

    Dangereux ce fait divers ! Il reste encore un " volontaire " au suicide " qui c'est loupé ! Nous verrons la suite..,?

  • surprenant ce que l'on peut faire , mais n'y à t'il pas à craindre les suites qui peuvent se produire !!!!

  • la levée de l'anonymat entre un donneur et un receveur n'est pas saine car elle entraîne à un sentiment de reconnaissance qui peut s'avérer préjudiciable

    oar exemple, Emmanuel VITRIAT premier greffé du coeur en France était contacté à chaque anniversaire de la mort de son donneur par les parents de celui-ci qui n'ont jamais fait leur deuil...