Gaza: réouverture du point de passage vers l'Egypte pour quatre jours

Gaza: réouverture du point de passage vers l'Egypte pour quatre jours

Adieux émouvants d'une petite fille derrière la vitre d'un bus en route vers le poste frontière de Rafah, entre la bande de Gaza et l'Egypte le 16 décembre 2017.

A lire aussi

AFP, publié le samedi 16 décembre 2017 à 13h04

Le point de passage entre l'Egypte et la bande de Gaza, généralement fermé, a rouvert partiellement samedi pour quatre jours, a indiqué le ministère de l'Intérieur du Hamas, au pouvoir dans l'enclave palestinienne.

Cette réouverture concerne seulement les "cas humanitaires" dans le sens Gaza-Egypte, a-t-on précisé de même source.

Samedi matin, quelque 200 personnes, dont dix malades en attente de soins en Egypte ont franchi le point de passage de Rafah dans le sud de Gaza. Figuraient également des étudiants inscrits dans des établissements en Egypte, des ressortissants de ce pays, des Palestiniens travaillant dans des pays étrangers restés bloqués dans la bande de Gaza. 

Aucune limitation n'est en revanche imposée pour les Palestiniens entrant dans la bande de Gaza en provenance d'Egypte.

Le point de passage avait ouvert pour la dernière fois à la mi-novembre durant trois jours.

Le point de passage de Rafah, seule ouverture de la bande de Gaza vers le monde extérieur non contrôlée par Israël, est fermé quasiment en permanence depuis des années, renforçant l'isolement de l'enclave palestinienne. 

La bande de Gaza est soumise à un vigoureux blocus israélien depuis plus de 10 ans. Israël a mené trois guerres contre le Hamas, qui gouverne l'enclave depuis 2007.

L'Autorité palestinienne a repris le 1er novembre le contrôle, côté palestinien, des postes frontières avec Israël et l'Egypte à la suite d'un accord de réconciliation avec le Hamas. Mais des divergences ont empêché la poursuite du transfert de pouvoir entre les deux mouvements palestiniens rivaux.

Cet accord, parrainé par l'Egypte, devrait conduire à une ouverture plus régulière de la frontière, que Le Caire a maintenu fermée pour la plupart du temps ces dernières années.

Des divergences entre Palestiniens persistent, notamment sur la question du contrôle de la sécurité dans la bande de Gaza.

 
4 commentaires - Gaza: réouverture du point de passage vers l'Egypte pour quatre jours
  • a grobis. relisez bien l'article et vous verrez qu'israel est impliqué. honte aux occidentaux de laisser faire tout ça! "n'oublions pas ce que l'histoire a montré" nous a-t-on dit. que nos dirigeants commencent d'abord par montrer l'exemple en agissant. les Palestiniens sont de vrais victimes! la Palestine est devenue un ghetto à ciel ouvert

    Relisez le bien vous même : Israel n’est pas concerné par les contrôles entre Égypte et bande de Gaza

  • Bande de gaza un ghetto mis en place par les israéliens depuis des décennies. Un ghetto comme il y en avait en Pologne en Allemagne, mis en place par une puissance qui voulait exterminer les juifs. Le devoir de mémoire s'applique aux autres mais pas à eux..

  • Les Palestiniens bloqués chez eux c'est un gage de sécurité pour le Monde entier, ces gens là sont incapables de distiller autre chose que de la haine et de la violence d'ailleurs même leurs "amis" Égyptiens" semblent très bien les connaitre puisqu'ils les acceptent mais avec des restrictions très très sévères ! Si les Israéliens contribuent à bloquer ces gens là en Palestine, il faut absolument les aider et les soutenir car ainsi, ils contribuent à lutter contre le terrorisme.

  • " la bande de Gaza" fermée, pourquoi les gens sont en prison? c'est un vrai scandale, ces israéliens se comportent comme des criminels de guerre et la communauté internationale elle fait quoi? ce serait l’Iran, ils seraient menacés de destruction totale , une honte pour l'humanité et l’ONU? et l'UE, ils sont où?

    L'Israël n'est pas impliqué dans cet article.

    mais qui donc a décidé de l’en-clavage de la bande de gaza?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]