Gaza : le désarroi des blessés palestiniens

Gaza : le désarroi des blessés palestiniens©LEPOINT
A lire aussi

LEPOINT, publié le jeudi 17 mai 2018 à 18h50

Près de 2 000 blessés par balle ont afflué le 14 mai dans les hôpitaux de Gaza, totalement débordés. Quatre jours après, beaucoup n'ont pas été opérés.

En équilibre sur un pied, Mohtasem el-Mazloum tente de s'engouffrer dans un 4X4 tout en essayant de ne pas plier sa jambe droite, entourée de bandages. Entré le 14 mai dernier dans l'hôpital al-Shefa du nord de Gaza, cet étudiant de 20 ans a dû sortir ce jeudi matin, faute de place au bloc opératoire. Son genou perforé par une balle doit pourtant être totalement reconstruit. « Je n'ai reçu que les soins de première urgence et je prends des antibiotiques en attendant », explique le jeune homme. Les médecins lui ont dit de revenir la semaine prochaine, en espérant avoir un créneau pour lui remplacer ses

Lire la suite sur LEPOINT

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.