Fusillade à Liège : le sang froid de la jeune femme prise en otage

Fusillade à Liège : le sang froid de la jeune femme prise en otage©DR
A lire aussi

franceinfo, publié le jeudi 31 mai 2018 à 00h31

Le face à face entre l'assaillant et l'employée du lycée a duré d'interminables minutes. Mardi 29 mai, vers 10 heures 30 à Liège (Belgique), Benjamin Herman vient de tuer trois personnes puis tranquillement, il entre dans un lycée. À l'accueil, une femme se retrouve nez à nez avec lui. "Il m'a regardée dans les yeux et il m'a dit : 'Je vais te poser deux questions. Il m'a dit 'tu es musulmane ?' Je lui ai dit 'oui, je suis musulmane'. 'Tu fais le ramadan ? 'Oui, je fais le ramadan.' 'Regarde-moi', il m'a dit. 'Je ne te ferai pas de mal'.

"Tu dois pleurer pour tes frères palestiniens"

À plusieurs reprises, elle tente de le raisonner, mais il perd son calme et tire un premier coup de feu en direction de la cour de récréation. "J'ai commencé à pleurer, à hurler. Il a dit 'non (

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.