Financement du terrorisme : pour Lafarge, l'addition s'alourdit

Financement du terrorisme : pour Lafarge, l'addition s'alourdit©Panoramic

6Medias, publié le mercredi 13 décembre 2017 à 13h15

De 2011 à 2015, 12,9 millions d'euros auraient été versés par la filiale du cimentier en Syrie à des groupes armées terroristes pour que sa cimenterie de Jalabiya continue de fonctionner, rapporte Les Echos.
Le chiffre a été retenu par les magistrats instructeurs dans l'enquête en cours, qui porte notamment sur le financement par Lafarge Syrie d'activités terroristes.

Il correspond au décompte effectué par le cabinet d'audit PwC, précise le quotidien, qui avait été mandaté en premier lieu par le cimentier pour enquêter en interne sur ces faits. Ce montant, transmis dès le début de l'enquête, n'a été dévoilé qu'hier. Ce qui pousse les enquêteurs à dire, dans la note de procédure, que « le groupe semble, en l'état, distiller les éléments en sa possession dans l'objectif premier de maîtrise ». Toujours selon cette note, ils expliquent que « l'intégralité de la comptabilité susceptible d'impliquer la personne morale » n'a pas été davantage transmise. Selon certains cadres de l'ONG Sherpa, partie civile dans cette enquête, « les ordinateurs ont été passés à l'eau de Javel pour empêcher la justice de travailler », lors de la perquisition au siège du groupe à Paris, les 14 et 15 novembre.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU