Fébrilité dans l'Alabama pour une soirée électorale cruciale

Chargement en cours
 Roy Moore arrive à cheval dans son bureau de vote de l'Alabama, où il est candidat à la sénatoriale le mardi 12 décembre

Roy Moore arrive à cheval dans son bureau de vote de l'Alabama, où il est candidat à la sénatoriale le mardi 12 décembre

1/3
© AFP, JIM WATSON
A lire aussi

AFP, publié le mercredi 13 décembre 2017 à 02h03

L'heure du verdict approchait mardi dans l'Etat américain de l'Alabama, théâtre d'une élection sénatoriale d'une rare virulence et dont le résultat aura des conséquences importantes pour le Congrès et la présidence de Donald Trump.   

Les bureaux de vote ont fermé à 19H00 locales (01H00 GMT), et les résultats devraient être connus dans la soirée. Des médias et responsables locaux indiquaient une participation soutenue, notamment dans les quartiers noirs, favorables aux démocrates.

Toute la course s'est concentrée sur le sulfureux candidat républicain, Roy Moore, ancien juge ultra-conservateur qui veut porter au Sénat des Etats-Unis son activisme religieux mais qui depuis plus d'un mois est accusé d'attouchements sur deux mineures à la fin des années 1970.

Selon des sondages de sorties d'urnes, 45% des électeurs de mardi croyaient "fausses" ces accusations, tandis que 49% les estimaient vraies.  

"Le pays nous regarde", a déclaré Roy Moore devant son bureau de vote, dans la commune rurale de Gallant. Il y est arrivé à cheval (prénommé Sassy) et en chapeau de cow-boy, avec son épouse, Kayla.

Le scandale a mis ce siège à portée de main des démocrates pour la première fois depuis un quart de siècle.

"A ce carrefour de l'histoire de l'Alabama, empruntons la bonne route", a déclaré le candidat démocrate, Doug Jones, un ancien procureur de 63 ans.

La candidature du juge Moore a créé un casse-tête inextricable pour le parti au pouvoir. Ses responsables et élus au Congrès l'ont appelé à se désister après les premières allégations il y a un mois, en vain... et sont résolus à une sorte de défaite, quel que soit le résultat.

Si Roy Moore l'emporte, la marque républicaine risquerait d'être salie par association, alors que les Etats-Unis sont en plein examen de conscience sur le harcèlement sexuel et le respect de la parole des victimes.

"Ce serait la panique générale chez les sénateurs républicains si Roy Moore gagnait", a dit l'ancien élu Rick Santorum, sur CNN.

Et si le candidat perd, la majorité républicaine dans la cruciale chambre haute du Congrès passerait de 52 à 51 sièges sur 100, une marge de manoeuvre réduite à peau de chagrin.

C'est pour conserver ce précieux siège, vacant après la nomination de Jeff Sessions comme ministre de la Justice au début de l'année, que Donald Trump a fini par soutenir Roy Moore. Au diable les conséquences pour les élections législatives de 2018, ou pour l'image d'un parti duquel il sait se dissocier selon les circonstances.

"Votez Roy Moore !" a tweeté le dirigeant, en lettres capitales. "Doug Jones est pro-avortement, faible sur la délinquance, l'armée et l'immigration, mauvais pour les armes et les vétérans et le mur".

- 'Jusqu'au bout' -

La campagne, la première pour un siège du Sénat depuis l'élection de Donald Trump, a été particulièrement mouvementée, dans un Etat pourtant habitué aux scandales.

Roy Moore, ostracisé par son propre parti, a emprunté le manuel trumpiste en qualifiant de "fake news" les allégations.

Et par-dessus son discours traditionnel hostile à l'avortement, aux homosexuels et aux personnes transgenres, il a repris les grands thèmes présidentiels de l'immigration clandestine et de la défense.

Les démocrates ont eux investi considérablement dans la bataille, inondant les écrans de publicités télévisées et dépêchant des figures démocrates noires pour mobiliser cette minorité qui représente environ le quart des électeurs.

Dans un bureau de vote de Montgomery, réservoir de voix démocrates, électeur après électeur confirmait avoir voté pour Doug Jones. "Je ne peux pas voter pour quelqu'un qui pense que ça allait bien sous l'esclavage", dit une retraitée, Shirley Stringfellow, en référence à une phrase controversée du républicain.

Doug Jones en appelle aussi aux républicains modérés et des classes supérieures qui seraient rebutés par les allégations d'agression sexuelle.

Mais le réflexe partisan est fort dans ce bastion conservateur. Ceux qui auraient pu être tentés de voter Doug Jones se heurtent à sa position favorable au droit à l'avortement.

Des candidats conservateurs tiers pourraient recueillir les voix dissidentes, notamment le colonel à la retraite Lee Busby.

Mais dans l'Alabama profond, les habitants restent fidèles à leur président et leur parti.

Roy Moore "est innocent jusqu'à preuve du contraire", dit sans l'ombre d'une hésitation Katie Cunningham, infirmière de 48 ans dans la campagne de Midland City. "Nous soutenons Trump, nous sommes républicains, nous le soutenons jusqu'au bout. Quoiqu'il arrive".

 
4 commentaires - Fébrilité dans l'Alabama pour une soirée électorale cruciale
  • les démocrates , aux USA le reste ne France mêmes individus menteurs manipulateurs , avec macron nous avons tout compris !!!

  • Alors que la vague de révèlations d'actes d'agressions sexuelle touche , aux USA, essentiellement des personnalités
    "démocrates" ...Une violente campagne de la presse "démocrate" a été déclenchée contre le sénateur "républicain", Roy Moore qui se présente dans l'Etat "républicain" de l'Alabama...

    Le but n' est pas judiciaire; puisque les faits allègués ne sont pas prouvés et seraient, de toute façon, préscrits ...
    Mais, uniquement politique ; il s'agit de réduire , voire d'annuler la majorité "républicaine" au sénat ...
    ...et d'empêcher Trump d'appliquer son programme.

    Malheureusement pour la presse "démocrate" , la seule "plaignante" qui disait disposer d'une "preuve"
    sous la forme d'un texte "ambigüe" qu'elle disait être de la main de Roy Moore.... vient de se rétracter
    et de reconnaître qu'elle était, elle-même, l'auteure de ce texte.

    La machination "démocrate" tombe, donc, complétement à l'eau !!!

    C'est incroyable ou et sous quelle forme le déni et le négationnisme peuvent aller se loger...

    Bonsoir, vous faites hélas partie de ces personnes qui n'accordent aucun crédit aux plaintes des femmes.
    Honte à vous vous avez de la chance de n'avoir jamais été agressée, et j'espère que jamais dans votre famille se sera pareil.

    Le déni; c'est refuser la réalité ...dès lors qu'elle dérange ses certitudes !

    Qu'il y ait des femmes victimes d'agressions sexuelles, c'est, malheureusement bien réel;...
    ... Notamment, les nombreuses agressions lors du nouvel an 2017, dans plusieurs villes d'Allemagne,
    ou plus près de nous , les massives agressions et pressions sexistes sur les femmes dans "les quartiers"

    ...Pour le cas du "républicain" Roy Moore, non seulement, cela n'est pas établi...Mais la preuve est faite que la principale accusatrice a menti et à commis un faux document !

    Vraiment extraordinaire le talent de distorsion de la vérité, comme le fait très bien Trump, lui-même champion toutes catégories des "fake news". Vos devez être fan de Trump, et probablement de cet état ô combien "sympathique et accueillant" à tout ce qui n'est pas blanc, protestant et anglo-saxon, qu'est l'Alabama.

    BCIJ vous êtes borné (e) , avez vous bien lu et compris ce qui est écrit par utopiette ??? vous débordé (e) d'ânerie , des gens comme vous sont des cas qui intéressent la science.....................

    à BCIJ
    Après n'avoir que peu écouté les plaintes des femmes pendant des années, la tendance est au processus inverse: la sacralisation de ces mêmes plaintes. Peut-être pour laver la mauvaise conscience de certains?
    La question n'est pas de porter ou pas crédit à ces plaintes, mais vous ne pouvez pas condamner quelqu'un sans preuve. Seuls 2 témoignages portant sur un même fait peuvent constituer un début de preuve si les personnes à l'origine de ces deux témoignages n'ont pas partie liée d'une façon ou d'une autre.
    Autrement, c'est trop facile d'alléguer certaines choses sans preuve pour "casser" la réputation de quelqu'un. Si on accepte cela, chacun d'entre nous pourrait un jour se retrouvé accuser de choses diverses et variées simplement par quelqu'un qui ne nous aime pas (quel qu’en soit la raison).

  • des soutiens inconditionnels d'un peuple d'aveugles comme l'étaient les allemands avant guerre

    Rien n'excuse le nazisme, mais il ne faut pas non plus comparer la misère Noire et la pauvreté extrême des allemands qui a permis la monté du nationalisme........ avec le niveau de vie de l'Alabama d'aujourd'hui.....
    Encore une fois sans rien excuser, quand on crève de faim, on réfléchie moins bien....

  • Quand on pense que les USA qui se dit la plus grande démocratie du monde, couve en son sein les pires lobbies de l'armement, des sociétés secrètes genre ku klux klan, racistes et armées jusqu'aux dents , des sectes religieuses les plus extrémistes et le président le plus rétrograde et ignorant, personne ne peut être étonné de voir la candidature d'un tel personnage au sénat. Rendez vous compte que Trump élu président, jurait ses grands dieux , sur la bible, honorer son mandat et sa fonction c'est à vous dégouter d'être croyant (ouf je ne le suis pas, j'ai donc pas honte). Oui ben si on pouvait à un moment et sous les présidences de Clinton et Obama croire en cette Amérique, ça n'est plus le cas aujourd'hui.

    Concernant des sectes religieuses les plus extrémistes il y a erreur, ce sont les membre de daesh, musulmans les extrémistes. Concernant le président le plus rétrograde et ignorant c'est celui qui actuellement fait tout pour protéger son peuple et son pays. Donc cessez d'écrire des âneries, des contre vérités.

    Il aura au moins eu le mérite de vous ouvrir les yeux sur ce qu'est réellement l'Amérique, la vraie.

    Bonsoir JEAN 777,
    C'est vous qui écrivez des âneries Daesh = toutes les sectes extrémistes américaines : Klu Klux Klan.
    Mr Trump est un menteur, incompétent, ignare et d'une pauvreté intellectuelle.
    Merci de me lire.

    les sectes les plus extrêmistes sont bien les djihadistes islamistes de Daesch , Al QaÏda et tous leurs avarars !
    Elles seules ont commis des milliers de morts en Europe et aux USA !

    Quant à Trump; je constate que depuis qu'il est arrivé à la tête des USA; ce pays enregistre ses plus hauts taux de croissance depuis 20 ans, que le chômage (y compris celui des "noirs") y est le plus bas ,
    Que l'immigration illégale a très fortement baissé etc...
    ...Et je regrette que, malgrés leurs qualités auto-proclammés , aucun président français n'ait obtenu
    des résultats aussi indiscutables !!

    Il est en effet assez effrayant que la première puissance mondiale soit pratiquement une théocratie (en justice on jure sur la bible) et renferme autant d'obscurantistes persuadés que le monde a été créé par Dieu il y à 6000 ans. Ces fous de Dieu ont réussi à obtenir que ces croyances archaïques soient enseignées à l'école au même titre que des données scientifiques.
    Technologiquement ils sont en pointe dans de nombreux domaines . Mentalement, soit ils sont restés au moyen-age, soit ils y retournent dare-dare.

    votre commentaire, manfin, est rempli de bon sens et très explicite, cette Amérique peut être à la pointe de la technologie avoir les plus grands chercheurs et ingénieurs du monde et s'enferrer dans une idéologie religieuse digne du moyen-âge et si vous ajoutez à cela un armement par tête de pipe que même les pires dictatures n'autorisent pas, vous comprenez toutes les contradictions des USA.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]