Ex-espion empoisonné: 2 à 3 semaines pour analyser les échantillons

Chargement en cours
 OPCW chief Ahmet Uzumcu says it will take two to three weeks to complete laboratory analysis of samples taken from the poisoning of former Russian spy Sergei Skripal and his daughter Yulia in Britain

OPCW chief Ahmet Uzumcu says it will take two to three weeks to complete laboratory analysis of samples taken from the poisoning of former Russian spy Sergei Skripal and his daughter Yulia in Britain

1/2
© AFP

AFP, publié le mercredi 21 mars 2018 à 10h07

L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a besoin de "deux à trois semaines" pour achever d'analyser les échantillons qu'elle a prélevés en Angleterre, afin d'élucider l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï Skripal, a-t-elle indiqué mardi à New York.

Les échantillons, prélevés par des experts de l'OIAC arrivés lundi au Royaume-Uni, doivent être envoyés dans le laboratoire principal de l'organisation, à La Haye aux Pays-Bas, puis dans d'autres laboratoires spécifiques, a précisé le directeur général de l'organisation Ahmet Üzümcü.

Il faudra "encore deux à trois semaines pour achever l'analyse", a dit M. Üzümcü devant la presse à l'ONU.

Le chef de l'OIAC a indiqué ne pas vouloir préjuger du résultat de ce travail, et n'a donc pas voulu se prononcer sur l'éventualité que les analyses puissent prouver ou non la présence de l'agent chimique Novitchok, qui aurait été développé en Russie.

M. Üzümcü s'exprimait depuis New York où il est venu informer le Conseil de sécurité des Nations unies - réuni à huis clos - sur l'usage d'armes chimiques en Syrie.

Une crise diplomatique d'ampleur a éclaté entre le Royaume-Uni et la Russie depuis que Londres accuse Moscou d'être responsable de l'attaque à l'agent innervant contre l'ex-agent double Sergueï Skripal et sa fille Ioulia, à Salisbury dans le sud-ouest de l'Angleterre, le 4 mars.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
12 commentaires - Ex-espion empoisonné: 2 à 3 semaines pour analyser les échantillons
  • Donc, jusqu'à ce jour, l'Angleterre et tous les états qui se sont joints a elle, n'ont aucunes preuves que ce poison est Russe !!!

    Donc la Russie est encore une fois accusée sans preuves ! c'est grave !!

  • les résultats sont connus d'avance..... pas la peine de se casser la tête.... ni vous ni moi, constateront la réalité des résultats et on vous dira ce qu'on voudra bien vous dire

  • et la Russie est déjà accusée , jugée et condamnée ! curieux ?, c est peut etre vrai mais le bénéfice du doute ne beneficie pas a l accusé en Angleterre ?,bizarre ça sent encore les "armes de destruction massives " en fait quand on veut se débarrasser de son chien on l accuse avoir la rage !,

  • J'attends toujours de savoir ce qu'en dit l'Ukraine !!! qui connait très bien cette substance !! et qui adore la Russie !!

  • Ah bon, une chromato et une électrophorèse ne prend pas si longtemps !! à moins de vouloir trafiquer les résultats !!