États-Unis : les ripoux de Baltimore

États-Unis : les ripoux de Baltimore©LEPOINT

LEPOINT, publié le lundi 12 février 2018 à 14h00

L'un des plus gros procès pour corruption policière s'est tenu la semaine dernière à Baltimore, l'une des villes les plus violentes des États-Unis.

En mars 2016, Oreese Stevenson, un délinquant de 38 ans, est arrêté lors d'un banal contrôle routier. Une fois au commissariat, les policiers lui volent ses clés, trouvent son adresse grâce au fichier de cartes grises. Quatre d'entre eux se rendent ensuite à son domicile et forcent le coffre-fort installé au sous-sol. Ils s'emparent de la moitié du liquide, soit 100 000 dollars, de deux kilos de cocaïne, d'une Breitling estimée à 4 000 dollars... Puis ils referment le coffre et se filment en prétendant l'ouvrir pour la première fois. « Personne ne touche à rien », entend-on dire le sergent Wayne Jenkins, dans la…

Lire la suite sur LEPOINT

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - États-Unis : les ripoux de Baltimore
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]