États généraux des migrations : la Cimade dénonce la "politique migratoire" qui "bafoue les droits fondamentaux des personnes"

États généraux des migrations : la Cimade dénonce la "politique migratoire" qui "bafoue les droits fondamentaux des personnes"©GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
A lire aussi

franceinfo, publié le mardi 21 novembre 2017 à 19h01

Dans le cadre des États généraux des migrations, organisé par 470 collectifs et associations d'aide aux migrants, lancé mardi 21 novembre, la Cimade (Comité inter mouvements auprès des évacués) demande au gouvernement de revoir la politique française d'immigration. "Nous faisons le constat d'une politique migratoire qui ne nous convient pas, qui est régressive et qui bafoue les droits fondamentaux des personnes", a déclaré sur franceinfo Jean-Claude Mas, secrétaire général de la Cimade. Un projet de loi sur le sujet devrait d'ailleurs être dévoilé au printemps 2018 par l'État. 

franceinfo : Quels types d'actions lancez-vous aujourd'hui ?

Jean-Claude Mas : Nous lançons une démarche de réflexion et de mobilisation de la société civile pour qu'à terme, au…

Lire la suite sur Franceinfo

 
3 commentaires - États généraux des migrations : la Cimade dénonce la "politique migratoire" qui "bafoue les droits fondamentaux des personnes"
  • Que l'on mette en place un référendum auprès des français que la majorité puisse s'exprimer sur la politique à mener en matière d'immigration. Par contre les différentes associations devraient aller aider ces migrants dans leur pays d'origine au lieu de les laisser se déraciner, ils y seraient probablement plus heureux et ne courraient pas les risques vitaux qu'ils prennent pendant leur migration

  • 470 collectifs et associations !
    Quand on sait que depuis 2005, le budget de la Cimade à elle seule repose majoritairement sur des financements publics, 60% des ressources d'exploitation pour un budget qui varie entre 6,5 et 10 millions d’euros, on peut imaginer le coût de la totalité de ces associations.

  • Dans un premier temps avant de systématiquement critiquer, chaque membre de ces associations devrait recueillir un migrant chez lu,i ainsi une partie du manque d'hébergement commencerai à être réglé.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]