Etat de droit: le président polonais accuse Bruxelles de "mentir"

Etat de droit: le président polonais accuse Bruxelles de "mentir"

Le président polonais Andrzej Duda, le 20 décembre 2017 à Varsovie

A lire aussi

AFP, publié le mercredi 20 décembre 2017 à 22h13

Le président polonais Andrzej Duda a accusé mercredi soir des responsables de l'Union européenne de "mentir" sur les réformes judiciaires en cours dans son pays, quelques heures après le déclenchement par Bruxelles d'une procédure pouvant priver Varsovie de son droit de vote dans l'UE.

"Beaucoup de représentants des institutions européennes disent des contre-vérités sur la Pologne. Ils mentent quand ils disent que les changements en Pologne conduisent à violer les principes de l'Etat de droit, alors que nous renforçons les normes de la démocratie", a affirmé M. Duda, lors d'un entretien accordé à la chaîne privée Polsat.

 
6 commentaires - Etat de droit: le président polonais accuse Bruxelles de "mentir"
  • Bravo les Polonais Patriotes ! Ne vous laisser pas faire de cette fumisterie qu'est l UE ! ! ! !

  • Pourquoi les réfugiés ne sont pas Protègés, par les Alliés, dans une Zone Libre, chez Eux !
    "La Commission menace depuis des mois de déclencher l'article 7, censé être plus dissuasif que les procédures d'infraction visant déjà Varsovie (notamment sur une de ses réformes judiciaires et Pour son Refus d'Appliquer des Quotas Obligatoires d'Accueil de Réfugiés)....Les polonais font moins d'enfants, et n'en veulent pas des autres, avec d'autres cultures.., c'est leurs Droits ! il Faut annuler cet article !

  • Quand on veut se séparer de son chien on dit qu'il a la gale....

  • On (les citoyens de base) commence à comprendre la procédure de sortie volontaire de l'Europe, avec nos britanniques amis. Mais, la procédure d'expulsion d'un pays qui viole les engagements démocratiques, quelle est-elle ? Parce qu'il ne faut pas oublier que l'UE n'est pas seulement un accord commercial, et qu'il y a des engagements idéologiques nobles à respecter.

  • "Bruxelle" utilise, en effet, les pouvoirs qu'elle s'est arrogé , uniquement contre les pays et partis politiques
    dont elle estime qu'ils n'appliquent pas la "doxa" qu'elle a elle-même fixée , en dehors de tout contrôle démocratique !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]