Réveillons-nous

Libération, publié le jeudi 17 mai 2018 à 20h26

Déesse précieuse, alouette des champs, pipistrelle, tiare apetahi, martin-pêcheur, lapin de garenne... Il y a quelques années seulement, cet inventaire à la Prévert aurait été une invitation à la rêverie, une fenêtre ouverte sur la promenade bucolique prévue après un déjeuner printanier. Champs de blé, coquelicots et épuisette. A moins que la promenade ne se fasse au petit matin, brouillard léger au-dessus du marais, veste doublée pour oublier la fraîcheur et écouter sereinement la nature qui se réveille. Petit bonheur que seuls les gens qui se lèvent tôt peuvent comprendre... Ça y est ? Vous rêvez ? Eh bien réveillez-vous ! Car pour la déesse précieuse, l'alouette des champs et leurs amis, la vie est un cauchemar, une lutte quotidienne pour ne pas disparaître.

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.