Espagne : 800 touristes pris la main dans le sac

Espagne : 800 touristes pris la main dans le sac©Source CNews

Source CNews, publié le lundi 23 octobre 2017 à 09h05

La police espagnole a assuré vendredi avoir identifié quelque 800 touristes britanniques soupçonnés d'avoir déposé des plaintes pour de fausses intoxications alimentaires aux Baléares afin d'obtenir de juteuses indemnisations des hôtels. La police annonce dans un communiqué avoir également détecté 77 cabinets d'avocats ayant "mis en place une organisation visant à déposer des plaintes mensongères qui ont causé un tort économique important au secteur touristique des Baléares et de l'Espagne".

Les Iles Baléares - Ibiza, Majorque et Minorque - ont vécu depuis janvier 2016 une explosion des plaintes visant les hôtels offrant des séjours "tout compris" pour des intoxications alimentaires, en hausse de 700%, précise encore la police.



Le dommage estimé est de 4,5 millions d'euros, a assuré la police, qui a précisé que le phénomène touchait également les îles Canaries et la région de Benidorm, sur la côte méditerranéenne, très prisée des Britanniques. Selon les hôtels, certains avocats spécialisés rôdent même aux abords des hôtels en offrant leurs services gratuitement, avec l'espoir de toucher une commission si le client obtient une indemnisation. Une ambulance affichant le slogan "clinique des plaintes" aurait même circulé sur l'île de Tenerife, aux Iles Canaries. Selon les spécialistes du tourisme en Espagne, cette hausse des plaintes est liée à un vide juridique au Royaume-Uni, où la loi de protection des consommateurs n'exige pas des clients lésés qu'ils produisent un certificat médical. Il leur suffisait dans certains cas de présenter une facture d'achat de médicaments pour obtenir un remboursement, selon la police espagnole. Le problème est d'une telle ampleur que le secrétaire aux Affaire étrangères Boris Johnson avait ironisé sur la santé digestive des Britanniques, devenus "parmi les plus fragiles" sur ce point. Depuis des années, les Britanniques arrivent en tête des étrangers choisissant l'Espagne pour leurs vacances. En 2016 ils étaient 17,8 millions, dans un pays comptant quelque 46 millions d'habitants

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
128 commentaires - Espagne : 800 touristes pris la main dans le sac
  • Vraiment futés ces anglais .Tout est bon pour se faire du fric et les avocats faut les radier à vie

  • Donc, s'il y a une morale et une justice, les avocats doivent être radiés!

  • La solution est pourtant toute simple: ne plus accepter les touristes anglais; il y a assez de touristes d'autres pays qui ont du savoir-vivre. Pourquoi s'embêter avec des gens comme ça ?

  • C'est le reflet de notre temps. Avoir de l'argent sans travailler et en escroquant. La Justice n'en a que faire. Pas de punitions.

  • Ce problème est connu depuis un bon moment, déjà, lorsque je me trouvais à Alicante en 2016, mes amis espagnols m'en parlaient avec un certain humour puisque, disaient-ils, ce mal étrange touche uniquement les Britanniques, d'ailleurs ils ont surnommée cette "maladie" la " britannica tourista "....

    En fait, les Anglais (vous savez, ces gens qui nous donnent des leçons de savoir-vivre en permanence) profitent du système de réclamation très souple en vigueur au Royaume-Uni, pour s'inventer une maladie gastrique et réclamer le remboursement de leur séjour en Espagne.

    C'est très simple, une fois de retour en Angleterre, ils se plaignent auprès de leur tour-opérateur, lequel engage ensuite un cabinet d'avocats spécialisés afin de se retourner contre les hôteliers.
    Ceci est lié au fait que dans le système anglo-saxon, on va dans le sens du plaignant, et la parole du client est prise pour argent comptant.

    Alors, que chez nous, dans le droit français, il faut prouver que la mise en cause de l'établissement est légitime, il y a des règles à respecter pour prouver que le dommage est avéré, la parole seule du client ne suffit pas.

    Selon l'HOSBEC, l'association des hôteliers de Benidorm, de la Costa Blanca et de Valencià, le problème ne concerne que les Britanniques, heureusement pour eux (les hôteliers) ...

    Sacrés Anglais, and the evil genius of their system ....