En Suisse, on continue à blanchir de l'argent

En Suisse, on continue à blanchir de l'argent©LEPOINT

LEPOINT, publié le dimanche 03 juin 2018 à 16h25

La justice espagnole pointe du doigt sept banques suisses impliquées dans le scandale qui a provoqué en Espagne la chute du gouvernement de Mariano Rajoy.

Il faut prendre le temps de lire 1 689 pages du jugement de la justice espagnole condamnant le Parti populaire (PP) pour financement illégal, ainsi que 29 personnes pour « corruption, détournement de fonds et blanchiment d'argent » dans l'affaire Gürtel. Une affaire qui a fait chuter cette semaine le Premier ministre Mariano Rajoy. Ce travail patient, réalisé par le site suisse Gotham City, permet de révéler que cette « corruption institutionnalisée » n'a été possible que grâce au concours de sept banques helvétiques. La banque Cial (aujourd'hui le CIC), la Dresdner Bank (ex-LGT), la banque SYZ, Lombard Odier, le

Lire la suite sur LEPOINT

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.