En Géorgie, les mines sombrent

En Géorgie, les mines sombrent

Des mineurs dans la ville de Tkibuli, en Georgie, en mai 2010.

Libération, publié le mercredi 11 avril 2018 à 13h36

«C'est l'un des plus grands drames de ces dernières années. Je suis terriblement touché», dit Otto Kobakhidze, un militant des droits de l'homme d'une vingtaine d'années habitant la capitale, Tbilissi, joint par téléphone. Six travailleurs sont morts le 5 avril dans la mine de charbon de Mindeli, dans l'ouest de la Géorgie, dont deux hommes du même âge que lui. Le toit s'est effondré après un glissement de terrain.

Le Premier ministre géorgien, Guiorgui Kvirikachvili, a déclaré dans un communiqué qu'une enquête a été ouverte pour violations des règles de sécurité. Mais Otto Kobakhidze reste sceptique, car ces accidents donnent très rarement suite à des condamnations. «Le gouvernement est conscient du fait que les normes de sécurité ne sont pas respectées par les…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.