En Birmanie, des vélos recyclés pour les écoliers

Chargement en cours
Des écoliers enfourchent leurs nouveaux vélos envoyés de Singapour ou de Malaisie pour faciliter leur accès à l'éducation, le 18 juin 2019 à Yangon, en Birmanie
Des écoliers enfourchent leurs nouveaux vélos envoyés de Singapour ou de Malaisie pour faciliter leur accès à l'éducation, le 18 juin 2019 à Yangon, en Birmanie
1/3
© AFP, Ye Aung THU

AFP, publié le jeudi 20 juin 2019 à 12h18

Dans la banlieue de Yangon, à la fin d'une longue journée d'apprentissage, des écoliers, pressés de regagner leur maison, enfourchent leur nouveau vélo, envoyé de Singapour ou de Malaisie pour faciliter leur accès à l'éducation.

Thae Su Wai n'aura plus besoin de parcourir quotidiennement 20 kilomètres à pied aller-retour pour se rendre en classe.

"J'aurai plus de temps pour étudier et jouer avec des amis", se réjouit la petite fille de onze ans en grimpant sur son nouveau vélo devant son école du village de Nhaw Kone, près de Yangon.

Elle figure parmi les 200 premiers élèves à avoir reçu gratuitement une bicyclette dans le cadre du projet "Lesswalk" ("Moins de marche"). 

Ce programme a été mis en place cette année en Birmanie où 55% des enfants vivent dans des familles sous le seuil de pauvreté et la moitié des jeunes de 17 ans entrent dans la vie adulte avec peu ou pas d'instruction, d'après l'Unicef.

L'idée vient d'un entrepreneur birman, Mike Than Tun Win, qui a grandi et fait ses études à Singapour avant de rentrer dans son pays.

Quand les sociétés de partage de vélos oBike, Ofo et Mobike se sont retirées de Singapour et de la Malaisie, il a racheté 10.000 bicyclettes et les a expédiées en Birmanie.

Chaque vélo lui a coûté 35 dollars, frais d'envoi et de distribution inclus, et la moitié de cette somme est prise en charge par des sponsors.

"J'ai vu des élèves marcher pendant des heures pour se rendre à l'école et je me sentais désolé pour eux", raconte le jeune homme de 33 ans à l'AFP.

Yangon est la première étape du projet que Mike Mike Than Tun Win  va déployer dans d'autres régions du pays. Son objectif est de distribuer 100.000 vélos sur cinq ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.