Élections à Genève : l'extrême droite s'écroule

Élections à Genève : l'extrême droite s'écroule©LEPOINT

LEPOINT, publié le lundi 16 avril 2018 à 07h00

Aux portes du gouvernement en 2013, l'extrême droite genevoise, divisée en trois partis rivaux, décroche, passant de 31 à 19 députés.

Il y a cinq ans, Éric Stauffer triomphait. Fondateur du Mouvement citoyens genevois (MCG), une organisation d'extrême droite, violemment hostile aux frontaliers français, il enlevait 20 sièges sur 100 au Grand Conseil (Parlement). Il espérait même entrer au gouvernement genevois (qui compte sept ministres). Dimanche, son nouveau parti, Genève en marche (GEM), n'a recueilli que 4,25 % des voix, et aucun député. Éric Stauffer a immédiatement décidé de dissoudre sa nouvelle organisation, fondée en septembre 2017. Il était déjà sommé par le mouvement français La République en marche de changer de nom. La formation qui accompagne…

Lire la suite sur LEPOINT

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.