"Dragonfly", nom de code du projet de retour en Chine de Google

"Dragonfly", nom de code du projet de retour en Chine de Google©FREDERIC J. BROWN / AFP

franceinfo, publié le jeudi 18 octobre 2018 à 08h31

Le patron de Google, Sundar Pichai, a reconnu pour la première fois cette semaine aux États-Unis que Google pourrait revenir derrière la grande muraille électronique. Une nouvelle qui remplit de joie les jeunes internautes chinois qui ne sont pas fans du moteur de recherche chinois censuré, Baidu.

Nom de code : Dragonfly

L'opération a été baptisée Dragonfly (libellule). Google a travaillé à une version modifiée de son moteur de recherche qui respecterait  la loi chinoise. Pendant des années, l'entreprise avait refusé de confirmer l'existence d'un tel projet. C'est donc chose faite.  Et la rumeur s'est répandue rapidement chez les jeunes internautes chinois. Mademoiselle Li, étudiante, attend avec impatience, même si ce futur Google chinois sera filtré. "Je pense qu'en

Lire la suite sur Franceinfo

Vos réactions doivent respecter nos CGU.