Donald Trump nie être au courant des 130 000 dollars versés à Stormy Daniels

Donald Trump nie être au courant des 130 000 dollars versés à Stormy Daniels

Stormy Daniels a entretenu une liaison avec Donald Trump en 2006 et 2007, alors que ce dernier venait d'avoir un fils avec son épouse Melania.

leparisien.fr, publié le vendredi 06 avril 2018 à 00h09

L'avocat personnel de Trump, Michael Cohen, a admis avoir versé 130 000 dollars à l'ex-actrice porno en vertu d'un accord signé quelques jours avant l'élection présidentielle de 2016.

Le président américain, Donald Trump, a affirmé jeudi qu'il ne savait rien du paiement fait par son avocat à l'actrice porno Stormy Daniels, pour acheter son silence sur une liaison qu'elle prétend avoir eue avec le milliardaire.

Le patron de la Maison-Blanche a également indiqué qu'il ignorait également d'où venaient les 130 000 dollars transmis par Michael Cohen à Stephanie Clifford - vrai nom de l'actrice - en vertu d'un accord signé quelques jours avant l'élection présidentielle de 2016.

Donald Trump, qui s'exprimait pour la première fois directement sur ce dossier, a renvoyé les journalistes vers son avocat, seule habilité à répondre à ces questions selon lui.

LIRE AUSSI >L'ex-actrice porno Stormy Daniels peut-elle faire chuter Donald Trump ?

Rappel des faits. Début janvier, Stephanie Clifford révèle en détails sa supposée relation adultère avec le futur président et précise que l'avocat du président a monnayé son silence. « Le sexe était complètement générique. Rien de fou, une seule position. C'était ce à quoi on pourrait s'attendre avec un homme de son âge » confie-t-elle au magazine.

Stormy Daniels affirme avoir eu une liaison avec le magnat de l'immobilier en 2006 et 2007. A l'époque, Trump était déjà marié avec son épouse actuelle, Melania. Leur fils Barron est né en mars 2006.

C'est en 2016, alors que le candidat était en campagne pour la présidence, qu'elle a commencé à tenter de « vendre » son histoire auprès de diverses publications. C'est à ce moment aussi que Trump aurait acheté son silence, un mois avant l'élection.

Stormy Daniels veut désormais parlerDébut mars, le « Stormygate » connaît un nouveau rebondissement puisque l'actrice de 38 ans porte plainte pour faire invalider cette fameuse clause de confidentialité. Et cela au motif que le milliardaire n'a pas personnellement posé sa signature sur le document. Un élément que le président américain interpète à l'inverse comme une preuve de son ignorance.

« Nous sommes impatients de vérifier la véracité de la prétendue ignorance de M. Trump concernant le virement de 130 000 dollars », a réagi l'avocat Michael Avenatti sur Twitter. Comme l'histoire nous l'apprend, une chose est de tenir des propos trompeurs face à la presse, une autre est de le faire sous serment », a-t-il ajouté.

Lors de la course à la Maison-Blanche et même durant ses premiers mois de présidence, Donald Trump a été accusé par plusieurs femmes de harcèlement ou d'attouchements sexuels remontant à des années, des faits qu'il a niés en bloc. Toutefois, les faits présumés dans l'affaire Stormy Daniels ne comportent pas d'élément de contrainte.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.