Donald Trump bientôt à la tête de son propre parti politique ?

Donald Trump bientôt à la tête de son propre parti politique ?©Panoramic

, publié le mercredi 20 janvier 2021 à 11h35

Le président sortant des États-Unis, Donald Trump, aurait discuté avec des proches conseillers en vue de la création d'un nouveau parti politique, rapporte le "Wall Street Journal".

Donald Trump, bientôt hors du Parti républicain ? Le président sortant, qui cède le pouvoir ce mercredi 20 janvier 2021 au démocrate Joe Biden, aurait discuté avec ses conseillers les plus proches de l'opportunité de créer un nouveau parti politique.

Cette formation pourrait être nommée le "Parti patriote" selon son souhait, comme le rapporte le Wall Street Journal le 19 janvier. Elle permettrait à Donald Trump de continuer d'exercer une certaine influence après son départ de la Maison Blanche, estime le journal.

Voire même d'occuper le paysage médiatique lors du mandat de son successeur, le démocrate Joe Biden, en vue d'une possible nouvelle candidature dans quatre ans. L'avenir du président sortant était depuis plusieurs semaines voire mois la source de débats.



Des conflits avec le parti Républicain

Ce nouveau parti politique, au-delà d'être un potentiel rebondissement pour la carrière de Trump, illustre le désamour qui semble régner entre le businessman et le Grand Old Party (GOP). Ces derniers jours, l'ancien président s'est notamment disputé avec pléthore de dirigeants républicains, à commencer par Mitch McConnell, chef de la majorité au Sénat, rappelle le Wall Street Journal. À l'heure actuelle, le sérieux de la démarche n'est pas encore connu, d'autant que lancer un nouveau parti nécessite un sérieux investissement financier. Par ailleurs, aux États-Unis, le concept de bi-partisme est très présent, et peu de formations politiques tierces parviennent à véritablement devenir audibles. La seule certitude, prouvée par les sondages, est que le magnat de l'immobilier dispose toujours de nombreux soutiens parmi les électeurs de base du GOP. Le trumpisme semble donc avoir encore de beaux jours devant lui.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.