Deux soldats israéliens tués dans une attaque à la voiture bélier en Cisjordanie occupée

Chargement en cours
 Des forces de sécurité et des secouristes israéliens examinent les restes d'une voiture utilisée par un Palestinien pour attaquer des soldats israéliens, le 16 mars 2018  près de Jénine en Cisjordanie occupée

Des forces de sécurité et des secouristes israéliens examinent les restes d'une voiture utilisée par un Palestinien pour attaquer des soldats israéliens, le 16 mars 2018 près de Jénine en Cisjordanie occupée

1/3
© AFP, Jack GUEZ

AFP, publié le vendredi 16 mars 2018 à 20h27

Deux soldats israéliens ont été tués et deux autres blessés vendredi en Cisjordanie occupée dans un attentat à la voiture bélier commis par un Palestinien, a indiqué l'armée israélienne.

Les faits sont survenus lors d'un "jour de colère" auquel étaient appelés les Palestiniens, cent jours après la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël.

Les quatre soldats israéliens, dont un officier, ont été touchés quand une voiture conduite par un Palestinien a foncé sur eux près d'un poste militaire à l'ouest de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, territoire palestinien occupé par l'armée israélienne depuis plus d'un demi-siècle.

Le conducteur, blessé, a été conduit à l'hôpital et il est interrogé, a dit l'armée israélienne.

Selon le Shin Beth, service de sécurité intérieure israélien, il s'agit d'Alaa Kabha, né en 1991 et originaire de la localité de Bartaa près de Jénine. Il a été détenu dans une prison israélienne pour "raisons de sécurité" et libéré en avril dernier.

La voiture bélier est un mode opératoire régulièrement employé dans des attaques anti-israéliennes commises par des Palestiniens isolés.

Les attaques anti-israéliennes se sont succédé à un rythme quasiment quotidien pendant des mois après octobre 2015, avant de s'espacer.

Sans provoquer l'embrasement redouté, la décision de M. Trump sur Jérusalem, annoncée le 6 décembre, a toutefois causé un regain de tensions: au moins 31 Palestiniens et quatre Israéliens ont été tués dans des violences depuis lors.

Le mouvement islamiste Hamas, qui avait appelé vendredi à une "journée de colère", a salué les faits survenus vendredi, sans les revendiquer.

Cette "opération (...) confirme que (la) révolte contre la décision de Trump et l'occupation (israélienne) n'est pas seulement un accès de colère, mais un combat en cours jusqu'à la libération totale de notre peuple", a dit dans un communiqué le Hamas, considéré par Israël comme une organisation terroriste.

Dans un communiqué, le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a affirmé que les autorités allaient "agir pour que la peine de mort soit appliquée à ce terroriste, pour que sa maison soit détruite et pour punir tous ceux ont collaboré avec lui".

Un projet de loi prônant la peine de mort pour les "terroristes" a été adopté en lecture préliminaire par le Parlement en début d'année mais il doit encore faire l'objet de trois lectures avant sa possible adoption.

Le poste militaire près duquel s'est produite l'attaque de vendredi est situé à proximité des colonies israéliennes de Mevo Dotan et Hermesh.

En Cisjordanie occupée, environ 400.000 colons israéliens mènent une coexistence conflictuelle avec 2,6 millions de Palestiniens, sous la protection de l'armée.

De nombreux experts attribuent les attaques palestiniennes à l'occupation, à l'absence de toute perspective proche d'indépendance, aux frustrations économiques et aux dissensions interpalestiniennes.

Les autorités israéliennes les imputent aux incitations à la haine dans le monde politique, la société et les médias palestiniens, ainsi qu'au rejet de l'existence d'Israël.

Les autorités israéliennes redoutent un nouvel accès de fièvre lors de la "Journée de la terre" le 30 mars, qui commémore chaque année la mort de six Arabes sans armes, tués lors de heurts avec les forces israéliennes à l'occasion de manifestations contre des expropriations en 1976.

Des incidents pourraient également émailler l'inauguration de la nouvelle ambassade des Etats-Unis à Jérusalem, prévue autour du 14 mai.

Rompant avec des décennies de diplomatie américaine et de consensus international, le transfert de l'ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem et sa concomitance voulue avec le 70e anniversaire de la proclamation de l'Etat d'Israël, synonyme de "catastrophe" pour les Palestiniens, sont considérés par ces derniers comme une provocation.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - Deux soldats israéliens tués dans une attaque à la voiture bélier en Cisjordanie occupée
  • et non cisjordanie c'est le nom donné par la Jordanie quand ils ont occupée la Judée & Samarie et depuis elle a été libérée
    c'est être revanchard de continuer .

  • Cela s'est passé en Cisjordanie OCCUPEE, en toute illégalité, par israël... Ces "attentats" sont de même nature que ceux qui étaient commis par la résistance française durant la seconde guerre mondiale, il vise à rétablir l'intégrité du territoire et à virer l'occupant!

  • Une seule solution pour stopper cette spirale :attentats /répressions. Négociez deux états ,d'ailleurs les USA par l'engagement exprimé par leur président doit présenter un plan de paix avant fin mars,il ne reste que deux semaines.

    Un plan de paix proposé par les Américains? On en connaît à l'avance la teneur: les Palestiniens n'auront qu'à fermer leur bouche et accepter les miettes que l'on voudra bien leur laisser!

  • Deux morts et deux blessés parmi les Israéliens, la réplique ne va pas tarder à tomber,
    au moins eux, ils ont de l'estime et de la reconnaissance pour leurs militaires, et ils ne vont pas tarder à les venger, Palestiniens planquez vous et commencez à vous faire passer pour des victimes auprès des imbéciles naïfs et crédules, les Israéliens vont vous faire payer cher cette nouvelle attaque.

    Imbéciles naïfs et crédules, aussi, ceux qui croient qu'israël est dans son droit!

    inutile de vous demander votre religion ???

    Pauvres petits juifs...Peut-être faudrait-il que les Palestiniens se taisent et courbent l'échine sous les provocations de cet état qui continue à bafouer les lois internationales, augmentant sans cesse les colonies?
    Heureusement qu'en 1940 nos aieux , du moins certains ont su se battre eux aussi...
    Tiens c'est curieux, les descendants de ces mêmes juifs sont aujourd'hui sans honte dans le camp des oppresseurs, et il faudrait les plaindre?

    Les israéliens ne répliquent pas, ils occupent illégalement un territoire, affament la population palestinienne, détruisent leurs maisons et humilient à longueur de journée ce peuple depuis plus d'un demi siècle. Peut être que pour éviter ce type d'assassinat, la reconnaissance du droit aux palestiniens d'avoir un état et la restitution des terres volées ou du moins d'une grande partie de ces terres permettrait d'avancer vers une solution pacifique de ce conflit qui n'a que trop duré. La violence ne peut qu'attiser la haine et ne résoudra jamais les problèmes entre ce deux peuples qui ont vécu en paix durant plus de 2000 ans.

    à yody : les auteurs d'attentats en France, ils se réclament de quelle religion ?

    Messieurs au lieu de faire de l'antisémitisme apprenez l'histoire. La Palestine était juive 3500 ans avant que mohamed n'invente son coran. Je ne suis pas juif!!!!!

    A "cragstan", il y a un antisémitisme "basique" qui se veut (seulement) anti-sioniste, ont-ils ouvert, un jour, un livre d'Histoire?

    Etaient t'ils chez eux ou sur un territoire qui appartient aux palestiniens
    Si c'est un territoire occupé , ils prennent les risques aussi cruels qu'ils soient

    Etaient t'ils chez eux ou sur un territoire qui appartient aux palestiniens
    Si c'est un territoire occupé , ils prennent les risques aussi cruels qu'ils soient car personne n'aimerait etre sous domination permanente étrangère
    Le jour ou cela sera compris bien des choses pourraient changer et amener peut etre la paix