Deux soldats français tués au combat

Deux soldats français tués au combat©Panoramic

6Medias, publié le mercredi 21 février 2018 à 15h40

L'armée française est en deuil. Comme le révèle BFMTV ce mercredi 21 février, deux soldats français ont été tués, et un troisième a été blessé, près de Gao, au Mali.

Les deux soldats français sont morts lorsque leur engin blindé de l'opération Barkhane a heurté un engin explosif improvisé (IED) dans la région d'Indelimane (Mali). L'armée a confirmé à BFMTV la disparition des deux soldats.

"C'est avec une très vive émotion que le Président de la République a appris la mort en opération de deux militaires du 1er régiment de spahis de Valence, tués ce matin au Mali dans l'attaque à l'engin explosif improvisé de leur véhicule blindé, indique le communiqué de la Présidence de la République. Il s'incline avec un profond respect devant le sacrifice de ce sous-officier et de ce soldat, tombés au combat dans l'accomplissement de leur mission contre le terrorisme. Le chef de l'Etat adresse à leurs familles et à leurs proches ses plus sincères condoléances et les assure de la solidarité de la Nation dans ces douloureuses circonstances. Il exprime également son soutien aux hommes et aux femmes de leur régiment. Le Président de la République tient à saluer le courage des militaires français engagés au Sahel. Il salue leur détermination à poursuivre leur mission qui permet de porter des coups sévères à l'ennemi et tient à leur exprimer son entière confiance."

Ce mercredi, depuis l'hémicycle de l'Assemblée Nationale, les députés ont rendu hommage aux soldats disparus en se levant pour les applaudir.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
214 commentaires - Deux soldats français tués au combat
  • Ces soldats ont été tués alors qu'ils ont dans engins blindés, il faudrait peut être revoir le blindage pour les mettre en sécurité en remettant de l'argent comme il l'a été demandé par le général De Villiers.

  • Deux morts de trop ..les condoléances et les grands mots ne vont pas les faire revenir a la vie ! ces maliens réfugiés en France ne devraient ils pas être dans leur pays pour défendre
    celui ci ?

  • Je suis dans la tristesse et présente toutes mes condoléances aux les familles de ces soldats
    honneur à nos soldats qui doivent défendre notre pays , la France , et non pas les intérêts financiers de ceux qui exploitent les richesses de l'Afrique !

  • Il y a 15 heures

    et pendant ce temps la,des maliens esclavagistes,jugés en france,sont condamnés a de la prison,avec sursis !!!! nos soldats,combattent,a la place,de planqués,qui ne respectent,meme pas,nos lois !!! et,ce,dans l'indifference generale............

  • je pense fortement a nos soldats engagés .Aux familles je presente toutes mes condoleances et courage.Vos enfants sont de tres grands HOMMES